5 conseils pour soigner la tête plate de votre bébé, la plagiocéphalie

Beaucoup de jeunes parents s’inquiètent de voir leur bébé avec un crâne plat, une tête plate. Est-ce normal ? Est-ce pathologique ? Comment faire pour soigner la tête plate du bébé ? A quoi est due la plagiocéphalie et comment aider le bébé qui a le crâne plat ?

Pourquoi mon nourrisson a le crâne plat ?

Votre enfant a conservé un méplat crânien, un tête aplatie après la naissance ou cela s’est mis en place dans ses premiers mois de vie ? Vous voyez des images de crânes de bébés complètement déformés sur internet et cela vous inquiète ? Vous voulez savoir si son crâne va grandir normalement, si le port d’un casque sera nécessaire ? Est-ce que le « syndrome de la tête plate du nourrisson » peut impacter ses capacités d’apprentissage ?

 

La croissance du crâne d’un nourrisson

Tout d’abord, il faut expliquer pourquoi le crâne de votre bébé s’est aplati. Les os du crâne sont des membranes qui s’ossifient lors de la croissance. C’est pourquoi vous pouvez sentir des zones plus molles sur le dessus de la tête de votre enfant (les fontanelles) dans les premiers mois de la vie. A la différence de la plupart des os du corps qui sont des cartilages qui s’ossifient, qui n’ont pas cet aspect « mou ». Cela permet au crâne du nouveau-né d’être plus malléable et de passer plus facilement au travers du bassin de la maman à la naissance.

Mais du fait de leurs différences, les conséquences d’un appui prolongé sur des os dits « membraneux » ne sont pas les mêmes que sur des os dits « cartilagineux ». En effet, si des contraintes sont exercées de manière répétée dans le temps, sur une même zone du crâne de votre nourrisson, il peut avoir tendance à s’aplatir.

La forme du crâne aplati du bébé est très différent selon chaque individu. Selon la localisation de la déformation, du crâne aplati, on parle de plagiocéphalie ou brachycéphalie.

 

différence plagiocéphalie brachycéphalie crâne aplati ostéo val de marne

 

La plagiocéphalie est une déformation asymétrique, latérale du crâne. La brachycéphalie, une déformation postérieure, au niveau de l’arrière de la tête  (au niveau de l’occiput).

La croissance du crâne, et des os en général, se fait surtout pendant le sommeil. En effet les hormones de croissance sont sécrétées la nuit.

 

Le couchage sur le dos est-il responsable du crâne plat du bébé ?

En 1992, suite à de nombreuse études, l’American Academy of Pediatrics a recommandé le couchage sur le dos pour limiter les morts subites du nourrisson. Depuis, la fréquence des têtes plates a largement augmenté. On parle de 6 à 10 fois plus, selon les études et l’âge des nourrissons, surtout chez les garçons, plus lourds et moins toniques que les filles.

Même si le nombre de plagiocéphalies a été multiplié par plus de 6, les nourrissons doivent dormir sur le dos pour limiter le risque de mort subite

Ainsi, le sujet du couchage sur le dos est souvent sensible : quelques pédiatres le remettent parfois en cause pour limiter ce type de déformation. Pourtant, il faut le rappeler : pour dormir, votre enfant doit se trouver sur le dos. Le risque de mort subite du nourrisson est bien réel s’il dort sur le ventre tant que sa motricité ne le lui permet pas. Il a été réduit de 76 % depuis, selon un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS). En France, ce sont 20 000 vies épargnées.

Même si le fait de ne pas avoir un appui postérieur sur son crâne pourrait aider à soigner la tête plate du bébé, le couchage sur le dos est primordial. Mais, effectivement, il augmente la fréquence de plagiocéphalies positionnelles et brachycéphalies lorsqu’il est associé à d’autres causes.

Dans de rares cas, ces malformations sont associées à des troubles neurologiques. Ceux-ci sont, en général, mis en évidence dès la naissance, à la maternité. Une hypotonie générale, en plus d’autres symptômes spécifiques, sont généralement constatés. Ces bébés ont une motricité très limitée, de façon pathologique, pour leur âge.

Jusqu’à quand coucher son bébé sur le dos ? En fait, c’est lui qui va décider ! Dès qu’il est capable de se retourner par lui-même, il pourra dormir dans la position qu’il souhaite. S’il se met de lui même sur le ventre, pas d’inquiétude ! Cela veut dire qu’il a les capacités motrices et le tonus musculaire nécessaires pour dégager sa tête si besoin et éviter le risque d’étouffement.

 

Causes in utéro de la tête plate du bébé

On sait que les déformations crâniennes du bébé peuvent trouver une origine in utéro, dans le ventre de la maman, pendant la grossesse. Cela serait lié à une compression par « manque de place ». C’est pourquoi on retrouve plus fréquemment ce type de problème en cas de grossesse multiple ou de présentation en siège : les jumeaux ou les triplés ont plus souvent le crâne aplati.

 

L’accouchement

On remarque une fréquence plus importante de bébé avec un crâne aplati lorsque le temps de travail est important pendant l’accouchement.

Par contre, il n’a jamais été montré que l’utilisation d’instrument (forceps, ventouse) augmentait le risque de plagiocéphalie ou brachycéphalie.

Il semblerait que la fréquence de crâne plat chez le bébé soit plus forte lors des accouchements par césarienne. Certains expliquent cela par le fait que le passage dans le bassin de la maman favoriserait une croissance « harmonieuse » du crâne. Sans ce passage, le crâne serait moins modelé et il serait plus facilement aplati.

 

Les premiers mois de la vie du nourrisson

Comme évoqué précédemment, ce sont les contraintes prolongées et répétées qui entraînent un méplat au niveau du crâne de votre bébé.

S’il est toujours en appui sur la même zone, cela peut avoir tendance à déformer le crâne du bébé

Si votre bébé ne tourne pas bien la tête des deux côtés, cela peut se manifester. Lorsqu’il est « bloqué » d’un côte, on parle de torticolis congénital. Lorsqu’il tourne la tête beaucoup plus d’un côté par rapport à l’autre, on parle de rotation préférentielle.
Dans ces deux cas, l’appui est plus important sur un côté du crâne et peut provoquer la plagiocéphalie positionnelle du bébé.

C’est ce que l’on observe aussi quand votre bébé ne tourne pas beaucoup la tête, cela peut provoquer une brachycéphalie, c’est-à-dire un méplat postérieur.

On peut observer cela aussi lorsque le matelas est trop dur, ainsi l’appui sur le crâne a tendance à l’aplatir.

Cela peut se retrouver aussi chez certains bébés à qui on a placé un coussin « anti tête plate ». En effet, il peut produire un effet inverse à celui escompté… Ces coussins, censés améliorer le crâne plat du bébé, sont sujets à discussions sur leur efficacité réelle.

On retrouve aussi ce type de problème chez certains bébés dont la motricité, tout en étant normale, n’est pas très développée.
En résumé, voici les causes principales du crâne plat du bébé :

  • grossesse multiple,
  • présentation en siège,
  • temps de travail prolongé lors de l’accouchement,
  • torticolis congénital ou rotation préférentielle,
  • une faible tonicité,
  • coussin anti tête-plate,
  • matelas trop dur.

 

Le crâne aplati du bébé représente-t-il un risque pour son développement ?

Rassurez-vous, aucune étude n’a révélé de conséquences sur la croissance cérébrale ou les facultés cognitives. Le système nerveux central n’est pas affecté par ces déformations du crâne du bébé.

Cependant, le risque « esthétique » est bien présent. Cela peut modifier l’aspect de la tête et le visage de votre enfant si le problème persiste.

Certaines études ont également identifié une fréquence plus importante de scoliose chez les enfants ayant eu un aplatissement du crâne.
Mais le nombre faible d’études ne permet pas d’avoir une preuve scientifique solide. Même si on peut facilement retrouver des similitudes dans la genèse de la scoliose et d’un méplat du crâne, notamment sur l’importance des asymétries.

 

Les conseils pour aider le crâne plat du bébé à « s’arrondir »

 

1 – Limitez les transats et cosys

Il faut éviter, autant que possible, l’utilisation de transat ou cosy de façon prolongée. Ceux-ci favorisent la tête plate du bébé.

Quand il est tout petit, préférez les parcs à jouets et portiques, même s’il n’attrape pas encore les jouets. Il est important de pouvoir déplacer les jouets du portique afin qu’il ne tourne pas sa tête toujours dans la même direction. Placez éventuellement les jouets attirants visuellement du côté « faible ».

Lorsqu’il sera plus grand, il faudra lui laisser le champ libre afin de stimuler ses déplacements.

On sait que cela permet d’aider à « arrondir » la tête plate du bébé.

 

2 – Mettez votre bébé sur le ventre… quand il est éveillé

Lorsque votre bébé est éveillé, vous pouvez le mettre sur le ventre afin de stimuler sa motricité, ses muscles du cou et du dos. Tant que son maintien de tête n’est pas suffisant, restez à côté de lui et laissez-le quelques minutes, plusieurs fois dans la journée, à distance des repas. Il n’y a aucune contre-indication à mettre son bébé sur le ventre lorsqu’il est éveillé.

Cela permettra de diminuer les temps d’appui sur le plat de son crâne afin de favoriser un arrondissement de la tête du bébé.

 

3 – Stimulez le côté vers lequel votre bébé tourne moins bien sa tête

Stimulez le côté vers lequel il tourne moins bien la tête à chaque change avec l’aide d’un jouet qu’il apprécie. Puis essayez, dans les activités du quotidien de stimuler ce côté plus « faible ».
Si le plat  du crâne du bébé est très postérieur, la stimulation des 2 côtés est nécessaire.

 

4 – Variez la position dans laquelle votre bébé prend le biberon

S’il prend le biberon, variez la position ; pas toujours du même côté. Il faut éviter les positions asymétriques. Le fait de développer la motricité de tous les muscles aide à soigner la tête plate du bébé. En effet, si vote nourrisson arrive à tourner aussi facilement la tête des deux côtés, il ne restera pas toujours dans la même position en dormant.

 

5 – Portez votre bébé aussi souvent que possible

Privilégiez le portage dans les bras, avec une écharpe ou un porte-bébé adapté, le plus souvent possible.

Le portage présente plusieurs avantages :

  • cela diminue d’autant les contraintes sur le plat du crâne de votre bébé, qui se développera plus harmonieusement par la suite,
  • sa motricité sera stimulée car les muscles du dos travaillent dans cette position,
  • sa mobilité cervicale sera stimulée également, mais pensez-bien à alterner les côtés vers lequel il tourne sa tête ou placez sa tête du côté le plus limité.

Certaines études montrent d’ailleurs qu’il y a moins de problématique de tête plate chez les bébés dans les pays où le portage est traditionnel.

Lire le guide pour vous aider à choisir la meilleure écharpe de portage pour bébés.

 

En quoi un ostéopathe pour bébé peut soigner la tête plate du bébé ?

Dans la plupart des cas de plagiocéphalie ou de brachycéphalie, on retrouve une problématique de mobilité cervicale et d’asymétrie de tonicité musculaire. Pour simplifier, il existe souvent une raideur et une tension musculaire chez ces bébés.

L’ostéopathe spécialisé dans la prise en charge des nourrissons va travailler principalement sur ces deux problématiques grâce à des techniques douces, qui leurs sont adaptées, que ce soit au niveau du cou, du ventre ou du bassin.
En libérant la mobilité cervicale et en diminuant les asymétries de tonicité musculaire, votre bébé tournera mieux la tête. Les contraintes d’appui seront donc mieux réparties et le crâne du bébé reprendra une forme arrondie, harmonieuse beaucoup plus facilement.

osteopathie cranienne bebe

L’ostéopathe va également vérifier la bonne souplesse du crâne de votre bébé afin de faire en sorte que celui-ci ait une croissance normale.
Il va vous donner des conseils afin de stimuler votre enfant pour que sa tonicité musculaire soit plus symétrique.

Lorsque la problématique est légère, une seule séance d’ostéopathie peut suffire. Dans la plupart des cas, il faudra deux séances afin de vérifier l’évolution suite à la première séance. Plus rarement, l’ostéopathe peut voir votre enfant 3 ou 4 fois.

Ainsi, l’ostéopathe peut aider à soigner le crâne plat du bébé.

 

Quand voir un ostéopathe pédiatrique pour sa tête plate ?

Le crâne a une croissance différente du reste du corps. Il grandit majoritairement les 2 premières années de la vie. A l’âge adulte, le périmètre crânien n’est que de 5 à 6 cm supérieur à celui de 2 ans.

De plus, lors de ces 2 premières années, la croissance du crâne est inégale : très forte au début puis elle ralentit par la suite :

  • de 0 à 3 mois : + 5 à 6 cm,
  • de 3 à 6 mois : + 3 cm environ,
  • de 6 à 9 mois : + 1 à 2 cm,
  • de 9 à 12 mois : + 1 cm environ.

Soit environ 10 à 12 cm la première année, puis seulement environ 2 cm la deuxième année.

Elle est très forte de 0 à 3 mois puis diminue progressivement ensuite.

C’est pour cette raison qu’il est intéressant de voir un ostéopathe spécialisé dans le traitement des nourrissons le plus tôt possible. Le crâne du bébé va s’arrondir plus rapidement. Car la marge de manœuvre sera plus importante à 2 mois qu’à 12 mois.

Dans l’idéal, le traitement ostéopathique des bébés doit se faire avant 3 mois quand il y a une tête plate car l’ostéopathie va permettre au crâne de se remodeler mais uniquement s’il continue à croître. En grandissant, le crâne du bébé va s’arrondir et retrouver une forme plus symétrique. Il est donc important de libérer la mobilité et les tensions musculaires le plus rapidement possible pour soigner la tête plate du bébé.

 

Et si c’est trop tard, devra-t-il porter un casque pour soigner sa tête plate ?

eviter casque tete plate bebe

L’âge et la sévérité de l’aplatissement de la tête sont les deux critères à prendre en considération avant d’envisager le port du casque. Globalement, lorsque la déformation n’est pas sévère et que votre enfant a moins de 6 mois, la question du casque ne se pose pas ; les séances d’ostéopathie devraient suffire. Au delà de 6 mois, voire 1 an, en fonction de la sévérité de la déformation, l’avis d’un pédiatre spécialisé peut être nécessaire.

Si le casque est prescrit à votre enfant, il faut savoir que la durée d’un traitement est en moyenne de 3 à 4 mois pour soigner le crâne plat du bébé.

 

Conclusion : prenez conseil auprès d’un ostéopathe pour bébés

En conclusion, pour soigner le crâne plat du bébé, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un ostéopathe spécialisé dans la prise en charge de bébés et nourrissons ou spécialisé plagiocéphalie. D’autant que, souvent, le bébé a des problèmes associés tels que des reflux gastro-œsophagiens (RGO), des coliques ou des troubles du sommeil, sur lesquels les ostéopathes spécialisés dans la prise en charge des bébés auront une action possible.

Sources :

Recommandations pour le couchage du bébé – HAS (visité le 14/02/2021)

Auteur

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, DU Posturologie Clinique

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Articles en lien