Quelle est la différence entre un physiothérapeute et un ostéopathe ?

Par Stéphane Manson, ostéopathe du sport à Charenton Le Pont (94)

Le physiothérapeute et l’ostéopathe sont tous deux des professionnels de la santé. Ils partagent un objectif commun : celui de soulager la douleur et d’améliorer la mobilité de leurs patients. Mais l’un peut-il alors substituer à l’autre ? Quels sont concrètement les points de dissemblance entre eux deux ? Il y en a généralement 3 que vous découvrirez plus amplement à travers cet article. Lisez-le pour savoir alors à qui recourir et le moment propice.

 

Compétences spécifiques

Les physiothérapeutes sont spécialisés dans la rééducation des problèmes musculo-squelettiques tels que les blessures sportives, les douleurs chroniques et les handicaps. Leur rôle essentiel est d’améliorer la mobilité, la fonction des muscles et des articulations et d’aider les patients à surmonter la douleur.

En revanche, les ostéopathes sont plus spécialisés dans l’évaluation et le traitement des troubles fonctionnels du corps. Ils travaillent fréquemment avec des patients en phase de réhabilitation après une intervention chirurgicale. C’est justement ce que fait ce physiothérapeute sur Lausanne. De plus, il joue un rôle important dans la prévention des blessures. Il fournit des conseils sur les techniques de prévention, les modifications du mode de vie et les exercices spécifiques pour minimiser les risques de blessures futures.

Tout bien considéré, les physiothérapeutes se concentrent notamment sur la rééducation musculaire et articulaire tandis que les ostéopathes s’occupent des troubles fonctionnels du corps. Qui plus est, ils n’ont pas les mêmes formations ni certifications professionnelles.

 

Formations et certifications distinctes

Un deuxième point de dissemblance notable entre le physiothérapeute et l’ostéopathe est relatif à leurs formations de base et leurs certifications professionnelles.

Les formations du phytothérapeute

Même s’ils partagent un objectif commun, le physiothérapeute et l’ostéopathe n’ont pas les mêmes formations de base. En France, le physiothérapeute suit un cursus universitaire de 5 ans qui se décompose en 3 ans de licence et 2 ans de master.

Cette formation est axée sur les sciences fondamentales de la santé (physiologie, biochimie, etc.), ainsi que sur les techniques de rééducation. En plus, il est possible de suivre des certifications complémentaires dans un domaine particulier de la physiothérapie. Après quoi, il faut être inscrit à l’ordre national de la physiothérapie (ONPF). Cela signifie que la physiothérapie est une profession paramédicale réglementée, ce qui n’est pas le cas pour l’exercice de l’ostéopathie.

Les formations de l’ostéopathe

Contrairement aux physiothérapeutes, les ostéopathes ont une formation distincte qui se concentre sur la médecine ostéopathique, discipline qui met l’accent sur la manipulation manuelle du corps. En dehors des sciences fondamentales de la santé, les étudiants sont ainsi formés pour comprendre en profondeur :

  • L’histoire de l’ostéopathie ;
  • L’anatomie humaine ;
  • La physiologie du corps humain :
  • Les techniques de manipulation manuelle pour rétablir l’équilibre du corps.

Tout comme en physiothérapie, ils ont aussi l’opportunité de suivre des certifications en complément à leur formation initiale. Mais, ils ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les autres professionnels de santé réglementés. Ils n’utilisent pas non plus les mêmes techniques de traitement.

 

Approche et techniques de traitement

Dans leur traitement, le physiothérapeute et l’ostéopathe n’utilisent du tout pas les mêmes techniques.

Les techniques spécifiques à la physiothérapie

Les physiothérapeutes utilisent fréquemment le massage thérapeutique comme outil pour soulager la douleur et favoriser la guérison. Ils adoptent également ce qu’il convient d’appeler la « thérapie manuelle » qui comprend un large éventail de techniques, comme :

  • La mobilisation des articulations ;
  • Le relâchement myofascial ;
  • La manipulation articulaire.

À ces techniques, ils ajoutent aussi souvent des exercices thérapeutiques comme les étirements, les redressements assis et bien d’autres mouvements visant à soulager le patient. Les patients reçoivent ainsi des instructions détaillées sur la manière d’effectuer ces exercices.

Les techniques spécifiques à l’ostéopathie

Certes, les ostéopathes utilisent aussi des techniques manuelles pour améliorer la mobilité, réduire la douleur et améliorer le fonctionnement du corps, mais pas de la même manière. Elles englobent :

  • Des techniques de libération ;
  • Des techniques de traction ;
  • Des techniques de pompage,
  • Des techniques de déblocage ;
  • Des techniques de décompression et bien d’autres.

Ces techniques sont conçues pour restaurer la mobilité, réduire la douleur et améliorer la fonction des muscles, des articulations et des tissus conjonctifs. Le remboursement de la consultation d’ostéopathie est variable selon les mutuelles.

En conclusion, la physiothérapie vise essentiellement la rééducation musculaire alors que l’ostéopathie traite spécifiquement les troubles ou déséquilibres fonctionnels du corps. Aussi, leurs approches et techniques de traitement spécifiques en disent long !

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe du sport, Kinésithérapeute, Éducateur sportif,  DU Posturologie Clinique, Certifié par La Clinique du Coureur

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »