Le bébé souffre-t-il pendant l’accouchement ? A-t-il mal ?

Fini le temps ou l’on pensait que le bébé était un être sans aucune sensibilité. La connaissance précise du développement du système nerveux du fœtus nous montre que le bébé ressent la douleur. Comment ressent-il l’accouchement ? A-t-il mal lors de sa naissance ? Y a-t-il des conséquences sur son squelette, son crâne lorsque l’accouchement est difficile ?

 

Le bébé peut-il avoir mal lors de l’accouchement ?

 

Sensibilité du bébé

A sa naissance et même avant, le système nerveux du bébé fait de lui un être sensible. C’est-à-dire que son système nerveux lui permet de ressentir certaines chose.

En fait, les premiers récepteurs sensoriels sur la peau du fœtus apparaissent autour du 5ème mois de grossesse. Mais ce n’est que plus tard que les voies sensitives qui envoie un influx au cerveau seront actives ; vers le 3ème trimestre. C’est à partir de ce moment qu’on estime que le fœtus a une ébauche de sensibilité.

bebe naissance mal

 

Côté bébé, la naissance est-elle douloureuse ?

Quand tout va bien, après 40 semaines de grossesse, le bébé est prêt à sortir. Grâce à des phénomènes hormonaux et les contractions utérines, il va se frayer un chemin au travers du bassin de la maman qui s’est élargi. Lors de cette phase, bébé dort ! Certaines contractions très fortes peuvent parfois le réveiller. Cependant il est en état de somnolence pendant la phase d’expulsion. La phase d’expulsion est le terme, pas très beau je vous l’accorde, qui désigne le moment pendant lequel le bébé sort du bassin de la jeune maman.

On ne peut pas affirmer qu’il ne ressent aucune douleur. Cependant, on pense que les sécrétions hormonales intervenant pendant l’accouchement provoquent une certaine insensibilité à la douleur. Puis le fait de dormir permet au bébé de mieux supporter la naissance.

Attention à ne pas confondre avec la souffrance fœtale. Ce terme n’est pas en lien avec la douleur mais avec un trouble d’oxygénation qui peut intervenir parfois lors de l’accouchement.

 

Conséquences de la naissance sur le corps et le crâne du bébé

Le corps ainsi que la tête du bébé sont faits pour passer au travers du bassin de la maman. Pour cela, il faut qu’il soit bien positionné, tête en bas ! Sinon, l’accouchement par césarienne sera nécessaire.

Ainsi, lorsque l’accouchement a lieu par voie basse, le crâne du nouveau-né se déforme naturellement. Ceci grâce à la présence des fontanelles (les espaces mous que vous sentez sur le crâne de votre enfant) et le fait que le crâne soit malléable. C’est pourquoi il est fréquent de voir son bébé avec un crâne pointu à la naissance. Sans problématiques particulières, celui-ci retrouvera une forme bien ronde rapidement. Le fait que le crâne de bébé soit fait de membranes lui permet de se déformer facilement, sans douleur.

Son corps suit et passe au travers du bassin. Il arrive très rarement que des lésions osseuses, comme une fracture de la clavicule, se mettent en place à ce moment. Celles-ci sont peu fréquentes et sans gravité dans la très grande majorité des cas.

Par césarienne, les contraintes sur le corps de l’enfant sont limitées car son corps ne subit pas les pressions du bassin de la maman.

 

Et si l’accouchement est difficile et le temps de travail long ?

Cela peut arriver parfois que l’accouchement dure longtemps. On a souvent pensé que les accouchements avec péridurale étaient plus longs. Mais il semblerait que cela ne soit pas le cas.

Si la phase de travail s’éternise, mais surtout si la phase d’expulsion dure longtemps, il arrive que les pressions sur le crâne du bébé soient plus fortes. Cela n’a pas de conséquences sur son système nerveux. Par contre, les os du crâne peuvent présenter des déformations plus importantes. la plupart du temps, ces déformations disparaissent dans les jours qui suivent l’accouchement. Cependant, il arrive que celle-ci durent et qu’un méplat s’installe au niveau du crâne du bébé. Il faudra alors suivre les conseils pour éviter qu’une plagiocéphalie s’installe. N’hésitez pas à demander à votre pédiatre si votre bébé a sa tête aplatie.

C’est pourquoi, dans ce cas, il est recommandé de voir un ostéopathe spécialisé en nourrissons.

Celui-ci va s’assurer qu’il n’y a pas de chevauchement entre les différents os du crâne et que celui-ci est bien souple pour favoriser une croissance harmonieuse.

Pour cela, l’ostéopathe utilisera des techniques douces, adaptées aux bébés. Il pourra également soulager les coliques du nourrisson, le mal de ventre du bébé, les reflux gastriques …

 

Sources

Prevention and Management of Procedural Pain in the Neonate: An Update

Auteur

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, DU Posturologie Clinique

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Articles en lien