Le kyste pilonidal ou sinus pilonidal : traitement et remèdes

Le kyste pilonidal ou sinus pilonidal est une petite boule dure, rouge avec une cavité, souvent situé entre les fesses. Cela peut être très douloureux et s’infecter. A quoi est du le sinus pilonidal ? Comment le soigner ? La chirurgie du kyste pilonidal est-elle obligatoire ? Nous faisons la lumière sur cette pathologie.

 

Qu’est-ce qu’un kyste pilonidal

Le kyste pilonidal, appelé aussi sinus pilonidal est un petit orifice, une lésion, qui se forme sous la peau. Cette cavité, généralement petite, se situe souvent au niveau du sillon inter-fessier, en regard du sacrum ou du coccyx, parfois proche de l’anus. Cela peut prendre la forme d’une fossette cutanée.

Il peut s’y produire une infection, une inflammation, s’y développer un abcès et se remplir de pus. Le kyste pilonidal peut alors gonfler, se durcir et devenir très douloureux lorsqu’on appuie dessus.
Certaines personnes restent des mois, voire des années avec un kyste pilonidal sans l’évoquer à aucun médecin. L’emplacement au niveau des fesses et la gène à l’idée de montrer cette zone y sont pour beaucoup.

Cependant, mieux vaut consulter un médecin avant que le kyste pilonidal ne s’infecte.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : Soulager le mal au coccyx pendant la grossesse

Les causes du sinus pilonidal

Les causes évoquées ne sont pas certaines. Néanmoins,il est fort probable que des poils cassés ou libres ayant poussés sous la peau soient à l’origine de la formation de ce kyste pilonidal. Une fois qu’ils ont migré sous la peau, ils déclenchent une réaction inflammatoire, ce qui prend la forme d’un kyste. Une infection de ce kyste peut provoquer un abcès, la formation de pus. S’il se perce, vient alors un orifice cutané qu’on associe à une fistule.

Le sillon inter-fessier est un lieu propice à ce genre de kyste sous-cutané.

Les personnes qui présentent un kyste pilonidal sont :

  • le plus souvent des jeunes adultes,
  • plus fréquemment des hommes que des femmes (2 fois plus),
  • souvent obèses,
  • poilus au niveau de la zone atteinte,
  • assis longtemps durant la journée avec un travail sédentaire,
  • ou des personnes qui pratiquent une activité avec des micro-traumatismes à ce niveau (cyclisme, équitation).

Une transpiration excessive, ainsi qu’un manque d’hygiène peut être un facteur déclenchant de kyste pilonidal.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : Soulager le mal aux fesses pendant la grossesse

Comment savoir si on a un kyste pilonidal

kyste pilonidal aigu

Kyste pilonidal aigu

Au début de l’apparition du kyste pilonidal, un simple gonflement sous-cutané et une petite rougeur localisée entre les fesses peuvent apparaître. Très souvent situé au niveau du sacrum ou du coccyx (et non coxis !), on l’appelle parfois kyste sacro-coccygien. Une petite douleur, voire une gène peuvent se manifester. Très souvent, le kyste disparaît de lui-même.

C’est lorsque celui-ci devient chronique que le kyste pilonidal est problématique et peut s’infecter.

kyste pilonidal chronique

Kyste pilonidal chronique

Les symptômes du kyste pilonidal chronique sont :

  • la présence d’une petite boule sous la peau, assez dure, avec un petit orifice,
  • une rougeur localisée,
  • une chaleur localisée,
  • une douleur lorsqu’on appuie dessus et à la position assise notamment,
  • présence de pus et/ou de sang lorsqu’on appuie dessus, notamment sur les sous-vêtements,
  • dans un stade avancée d’infection, présence de fièvre.

A ce stade, le kyste démange et peut empêcher de dormir.

Si vous constatez ces symptômes, une consultation auprès de votre médecin est nécessaire afin de traiter le kyste pilonidal au plus vite et éviter toute aggravation.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : Soulager la sciatique

Comment se débarrasser d’un kyste pilonidal

Les médicaments anti-inflammatoires et antibiotiques seuls ont très peu d’effet au long cours. Ils peuvent soulager la douleur temporairement mais ne règle pas le problème.

Le traitement est principalement chirurgical. L’intervention chirurgicale ne nécessite pas d’hospitalisation et se pratique généralement en ambulatoire, sous anesthésie. L’anesthésie locale ou souvent préférée à l’anesthésie générale. La douleur est quasiment instantanément résorbée grâce à la chirurgie du sinus pilonidal.
Le chirurgien effectue une incision puis une ablation du sinus pilonidal (exérèse). Le plus souvent, la plaie est laissée ouverte, sans être refermée. La cicatrisation se fait donc naturellement, de manière assez lente. Elle est complète au bout de 2 à 3 mois. Un pansement sera nécessaire les premiers jours car un écoulement peut se produire.
Les suites opératoires sont en générale assez simples. Des soins infirmiers quotidiens, pendant les premiers jours, sont nécessaires. Il est souvent nécessaire de s’arrêter de travailler afin de ne pas solliciter la zone, pendant 1 à 4 semaines et permettre une meilleure cicatrisation. Les activités physiques soutenues doivent être limitées pendant quelques semaines. Les activités normales peuvent, elles, reprendre rapidement au bout de 2-3 jours.

Une cicatrice restera au niveau du sillon inter-fessier. Il faudra ensuite être vigilant à toute récidive. En effet, il est fréquent qu’un nouveau kyste pilonidal apparaisse. Dans ce cas, il ne faut pas le laisser s’installer et consulter un médecin.

 

Sources :

  • Le sinus pilonidal infecté – EM Consulte
  • Haute Autorité de Santé
  • Images venant des sites internet du site internet de la proctologue Dr Agnès Senéjoux (https://www.proctologue-rennes.fr/) et de la Société Nationale Française de Colo-Proctologie (https://www.snfcp.org/)

2 Commentaires

  1. J’ai un petite kiste au pli du fessier gauche, est-ce que une manipulation par un ostéopathe peut-il faire éviter l’opération.

    Réponse
    • Bonjour,
      s’il s’agit d’un kyste, l’ostéopathe ne pourra rien pour vous malheureusement.
      3 possibilités :
      – si c’est un simple kyste, il n’y a pas grand chose à faire, s’il est gênant ou douloureux, un chirurgien pourra peut-être vous l’enlever.
      – si le kyste est un kyste pilonidal mais qu’il n’est pas infecté. Si les douleurs sont importantes, il faut limiter autant que possible l’appui dessus. Un coussin en gel peut aider si vous êtes toute la journée assis. Ce coussin en gel peut soulager la douleur du kyste pilonidal par exemple.Une bonne hygiène est très importante également. Au bout de quelques semaines, il pourra se résorber seul.
      – si le kyste est un kyste pilonidal et il est infecté, il faut prendre rdv pour une consultation avec un chirurgien pour un avis. Il ne faut pas laisser un kyste pilonodal s’infecter trop longtemps.
      J’espère avoir répondu à vos question.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles qui pourraient vous intéresser :

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe du sport, Kinésithérapeute, Éducateur sportif,  DU Posturologie Clinique, certifié La Clinique du Coureur

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »