Comment débloquer ou décoincer le nerf sciatique ?

La sciatique et une affection qui touche le nerf sciatique. L’atteinte de cette racine nerveuse est responsable d’une douleur qui peut s’étendre du bas du dos, jusque dans la jambe. Comment débloquer le nerf sciatique ? Comment décoincer le nerf sciatique ? Pour vous aider à en savoir un peu plus sur cette affection douloureuse, voici les causes, les symptômes, les traitements et les exercices à faire seul pour soulager les douleurs de sciatique.

 

Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique une neuropathie périphérique c’est-à-dire une atteinte d’un nerf situé en dehors du système nerveux central. Les nerfs périphériques sont les « câbles » qui ont pour rôle de véhiculer les informations nerveuses entre le cerveau notamment et les organes tels que les muscles, les viscères, la peau …

Le nerf sciatique sort de la colonne vertébrale au niveau du rachis, des dernières vertèbres lombaires et du sacrum.

La sciatique est donc le nom que l’on donne à une douleur due à l’irritation ou la compression de la racine du nerf sciatique.C’est cette compression qui donne la sensation d’avoir besoin de décoincer le nerf sciatique.

On parle aussi de sciatalgie. La douleur suit un trajet  bien défini : elle part de la fesse pour longer l’arrière de la cuisse, la jambe et se termine au bout du pied. Elle touche un seul côté la plupart du temps, mais peut affecter les deux membres inférieurs et peut être associée à un mal de dos, ainsi qu’une lombalgie.

Les douleurs nerveuses, telles que celle du nerf sciatique, sont assez fréquentes. La cruralgie, la névralgie cervico-brachiale, la névralgie d’Arnold sont d’autres douleurs nerveuses bien connues.

La douleur de sciatique est également très fréquente chez les femmes, pendant la grossesse.

 

Les causes de la compression du nerf sciatique

Tout ce qui est susceptible de comprimer la racine nerveuse du nerf sciatique peut engendrer une douleur sciatique.

La compression peut s’effectuer tout au long de son trajet :

  • au niveau des dernières vertèbres lombaires,
  • dans le bas du dos, près des articulations sacro-iliaques ; articulations entre les os du bassin et le sacrum, ce sont les petites « fossettes » ou petit creux osseux qu’on ressent dans le bas du dos à droite et à gauche,
  • dans la fesse, entre les muscles fessiers,
  • à l’arrière de la cuisse,
  • puis il se divise en deux : une partie à l’arrière du mollet, l’autre au niveau de la jambe, jusqu’au pied.

decoincer le nerf sciatique

Les causes les plus courantes de la compression du nerf sciatique sont :

  • une hernie discale au niveau des dernières vertèbres lombaires (L4-L5 ou L5-S1),
  • l’arthrose lombaire qui crée un rétrécissement du canal lombaire,
  • une tension forte ou contracture de certains muscles du dos et de la fesse.

 

Quels sont les symptômes d’une sciatique ?

Les symptômes de la sciatique sont faciles à reconnaître. D’ailleurs, ils sont suffisants pour poser un diagnostic. La sciatique se manifeste souvent par une douleur semblable à une décharge électrique, voire un fourmillement ou un engourdissement.

Le trajet douloureux de la sciatalgie est bien défini. La douleur peut se situer :

  • dans le bas du dos,
  • au niveau de la fesse,
  • la face postérieure de la cuisse,
  • au niveau de la jambe en avant ou en arrière,
  • sous la plante du pied et le petit orteil ou sur le dos du pied pour atteindre le gros orteil.

La compression de la racine du nerf sciatique engendre une inflammation. La sollicitation des muscles du bas dos peut donc aggraver cette inflammation et augmenter la compression des vertèbres lombaires.

Si la cause de la sciatalgie est la compression du nerf par une hernie discale, les douleurs seront accentuées lors de la toux, l’éternuement ou la poussée aux toilettes.

 

Le test clinique pour diagnostiquer la sciatique est le test de Lasègue.

 

La sciatique, est-ce grave ?

La plupart du temps, la douleur de sciatique n’est pas grave. Cependant, il existe certains cas où il faut être prudent.

Ce nerf est en partie responsable de la motricité et de la sensibilité du membre inférieur. Il est donc possible de ressentir une paralysie ou une anesthésie partielle au niveau de la cuisse, la jambe ou du pied.

L’innervation des organes du bassin en dépend aussi. Dans les cas graves de la sciatique, le sujet peut présenter une incontinence ou un relâchement d’un sphincter anal. Ces symptômes sont compris dans le syndrome de la queue de cheval qui est la manifestation de la compression d’un faisceau de nerfs situé dans la partie terminale de la moelle épinière.

Dans ces cas, il faut consulter votre médecin rapidement. Des examens complémentaires devront être effectués (radiographies, IRM ou scanner). Il est parfois nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale afin de libérer la compression pour décoincer le nerf sciatique au plus vite et éviter la lésion.

 

 

Comment décoincer le nerf sciatique ?

 

Faire un repos des activités contraignantes de 2 jours

Un repos est recommandé pendant la phase aiguë de la douleur afin d’apaiser les tensions qui s’exercent sur le nerf. Toutefois, il ne faut pas rester immobile. Si cela est possible, il faut marcher et bouger, mais sans contraintes. Lorsque les douleurs le permettent, il faut marcher avec une sciatique, lentement, progressivement, sans forcer. Reprenez les activités physiques dès que possible. Cela ne vous permettra pas de débloquer le nerf sciatique de façon immédiate, mais va diminuer la phase aigüe de la douleur.

A l’inverse, plus vous restez immobile, et plus vous risquez d’entretenir la sciatalgie.

 

Les médicaments pour soulager la sciatique

Le traitement médical utilisé dans le cadre de ces névralgies inflammatoires se base notamment sur les antalgiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’infiltration de dérivé de corticoïdes au niveau du disque intervertébral peut parfois être recommandée si les douleurs sont récurrentes et chroniques. Le médecin peut également prescrire un antidouleur plus puissant à l’instar de la morphine ou d’un narcotique dans certains cas.

 

L’ostéopathie pour débloquer le nerf sciatique

L’ostéopathe peut intervenir pendant la phase aiguë pour soulager au plus vite la compression. Par des techniques manuelles, il va pouvoir dans beaucoup de cas décomprimer le nerf sciatique. Il ne va pas décoincer le nerf sciatique à proprement parler, mais il va libérer les tensions des tissus environnants (articulations, muscles, viscères), leur redonner de la mobilité afin de soulager les douleurs.

 

La kinésithérapie

Le kinésithérapeute n’est pas le praticien de choix pour décoincer le nerf sciatique. Mais une fois que la phase aiguë de la douleur sciatique est passée, l’intervention d’un kinésithérapeute est idéale pour agir sur les causes : renforcer les muscles de soutien du dos (pas seulement les abdominaux !) et assouplir les muscles raides au niveau du bassin. Le kiné vous apprendra aussi les bons gestes pour réaliser les tâches du quotidien sans forcer sur un éventuel problème rachidien à l’origine de douleurs lombaires.

Par ailleurs, la rééducation fonctionnelle auprès d’un kinésithérapeute aide à éviter les risques de récidive. Quand les douleurs de sciatique sont très fréquentes et qu’un problème postural est évoqué, la rééducation posturale est la plus indiquée. Pour cela, choisissez un kinésithérapeute qui pratique la méthode Mézières, très efficace dans ce cadre.

 

La chirurgie de la sciatique

La chirurgie de la sciatique est rarement recommandée. En effet, une intervention chirurgicale est utile dans le cadre d’une complication majeure : incontinence, paralysie totale ou partielle des membres… Il est aussi possible d’y recourir si les douleurs ne sont plus supportables pour le malade et deviennent un véritable inconfort dans la réalisation des tâches de tous les jours.

Le chirurgien va décoincer le nerf sciatique en intervenant au niveau du disque qui comprime celui-ci, ou à libérer une compression liée à l’arthrose vertébrale.

 

Comment débloquer le nerf sciatique seul?

Quand le nerf sciatique est comprimé au niveau du bas du dos et de la fesse. Lorsque cette compression n’est pas liée à une hernie discale, il existe certains mouvements et étirements pour débloquer le sciatique.

Lorsqu’ils sont effectuées de façon douce et sans forcer, ils peuvent vous aider à soulager la douleur rapidement.
Faites ces mouvements le soir en vous couchant, ou le matin en vous levant. Vous n’arriverez pas à « débloquer le nerf sciatique » comme par magie, mais petit à petit la douleur devrait diminuer en attendant de voir un professionnel de santé.

2 mouvements pour soulager rapidement la douleur de sciatique

priere mahometane lumbago

Genoux ventre douleur sciatique

Étirements pour relâcher les muscles qui compriment le nerf sciatique

mouvement soulager rapidement sciatiqueetirement piriforme sciatique

Pour soulager la douleur dans le bas du dos liée au nerf sciatique

etirement psoas sciatique

Les sources :
Anatomie du nerf sciatique ou ischiatique (visité le 6/12/2020)

 

Auteur

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, DU Posturologie Clinique

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Articles récents