Que faire pour soulager les douleurs ou le mal aux fesses pendant la grossesse ?

Les douleurs au niveau des fesses sont assez fréquentes lors de la grossesse. Elles apparaissent en général au cours du deuxième trimestre et sont parfois accompagnées de douleurs qui diffusent vers les jambes ou vers le bas du dos. Je vous explique tout et vous donne des conseils pour soulager la douleur au niveau des fesses chez la femme enceinte.

 

Les causes des douleurs au niveau des fesses pendant la grossesse

Causes musculaires

Au niveau des fesses se situe l’os du sacrum (à la base du rachis), sur lequel s’attache beaucoup de muscles. Le sacrum est un l’os qui se trouve sous la colonne vertébrale ; il s’articule avec la dernière vertèbre lombaire L5 (articulation lombosacrée) et est formé de 5 vertèbres sacrées soudées entre elles. Il reçoit les insertions des muscles fessiers ainsi que d’autres muscles du bassin et petit bassin.

colonne vertebrale sacrum

situation du sacrum

La cause principale des douleurs de fesses pendant la grossesse est musculaire. Chez la femme enceinte, la position du bassin se modifie dès les premiers mois. Ainsi, certains muscles fessiers, qui s’attachent sur le sacrum, se retrouvent raccourcis, d’autres étirés. Les contraintes exercées dessus sont différentes et ils ont tendance à se contracter fortement ; on parle de contracture musculaire. Un peu comme une crampe, le muscle est en état de contraction permanente, ce qui génère des douleurs fortes.

A la position du bassin, il faut ajouter le surpoids liés à la grossesse, le relâchement musculaire lié aux hormones et, surtout en fin de grossesse, la baisse d’activité.

Le muscle douloureux au niveau du sacrum, chez la femme enceinte, est très souvent le muscle piriforme. Très proche de celui-ci chemine le nerf sciatique qui, parfois, peut se trouver comprimé et déclencher une sciatalgie. Il est donc important de ne pas laisser évoluer trop longtemps des tensions musculaires dans la région du sacrum, au risque de se voir déclencher une crise de sciatique handicapante.

muslce douleur fesses enceinte grossesse

muscle piriforme

Comment savoir si ma douleur à la fesse est musculaire ?

Les douleurs musculaires au niveau de la fesse, chez la femme enceinte :

  • se manifestent quand vous bougez, marchez,
  • augmentent avec l’effort,
  • diminuent au repos,
  • ne réveillent pas la nuit spontanément (peuvent vous réveiller quand vous bougez par contre),
  • sont soulagées par la chaleur,
  • sont augmentées lorsqu’on appuie sur le muscle.

 

Causes nerveuses

Au niveau du sacrum et de la région lombaire, comme tout le long de la colonne vertébrale, sortent des racines nerveuses. Certaines vont former le nerf sciatique, d’autres vont former les nerfs du petit bassin (dont le nerf pudendal).

Le nerf sciatique peut se retrouver comprimé pendant la grossesse et déclencher une douleur le long de son trajet, notamment au niveau de la fesse.

Les principales causes de douleur sciatique (ou sciatalgie) chez la femme enceinte sont :

  • une compression nerveuse au niveau de l’émergence des racines nerveuses, au niveau des vertèbres lombaires et sacrées,
  • un pincement au niveau du disque intervertébral situé entre la dernière lombaire et le sacrum : L5-S1 (hernie discale),
  • des pressions au niveau de son passage entre les muscles de la fesse, par tensions musculaires (comme le muscle piriforme).

douleur-sciatique-grossesse

trajet et douleur du nerf sciatique

 

Comment savoir si ma douleur à la fesse est causé par le nerf sciatique ?

Les caractéristiques de la douleur au niveau de la fesse par compression du nerf sciatique sont :

  • la douleur qui suit un trajet précis et que l’on peut indiquer avec le doigt, au niveau de l’arrière de la fesse,
  • une présence au repos ou au mouvement,
  • une diffusion jusque dans l’arrière de la cuisse et de la jambe, voire au niveau du pied,
  • une augmentation lors des poussées aux toilettes ou de la toux.

Le test clinique pour diagnostiquer la crise douloureuse liée au sciatique est le test de Lasègue :

 

Causes osseuses

Suite à une chute ou un choc au niveau des fesses, le sacrum ou les os du bassin peuvent se fracturer. Devant toute douleur vive et aiguë entre les fesses, empêchant la position assise, il faut consulter un médecin. Les radiographies sont contre-indiquées pendant la grossesse, cependant l’examen clinique permettra de diagnostiquer une éventuelle fracture.

 

Conseils pour soulager les douleurs aux fesses pendant la grossesse

1er conseil : Mobilisez votre bassin grâce au ballon de grossesse (swiss ball)

ballon grossesse douleur fesses

Pendant la grossesse, le bassin va se placer naturellement vers l’avant (l’antéversion). Cette position peut, sur le long terme, provoquer des douleurs au niveau des muscles fessiers.

Pour éviter les douleurs au niveau des muscles fessiers, il faut régulièrement mobiliser votre bassin vers la rétroversion. Cette mobilité doit rester présente tout au long de la grossesse. Le ballon de grossesse est un outil indispensable si vous avez mal aux muscles fessiers enceinte !

Exercice à faire chez vous :

Asseyez-vous simplement sur le ballon, les hanches et genou à angle droit, les pieds bien calés au sol. Placez vos mains sur vos hanches ou étendez vos bras devant vous. L’exercice consiste à basculer le bassin d’avant en arrière, en maintenant la posture dans la position maximale pendant quelques secondes. Répétez cet exercice une quinzaine de fois.

Autre exercice, dans la même position, effectuez des mouvements circulaires avec les fesses sur le ballon. Essayez de faire des cercles de plus en plus grand tout en restant bien stable évidemment !

Le fait de mobiliser le bassin va détendre les muscles fessiers et diminuer votre douleur. Si la douleur est liée au nerf sciatique, ce mouvement soulage une éventuelle compression du sciatique.

 

Conseil n°2 : faites des antéversions et rétroversions du bassins plusieurs fois par jour

Toujours pour mobiliser votre bassin et éviter que les muscles se contractent, sans ballon cette fois-ci, vous pouvez faire cet exercice :

  • Collez votre dos contre un mur.
  • Placez vos pieds à une vingtaine de centimètres du mur et pliez légèrement les genoux.
  • Glissez une main dans votre cambrure, entre le mur et le bas du dos, au niveau des lombaires. Faites basculer votre bassin vers l’arrière de sorte que votre dos comprime votre main contre le mur ; vous faites une rétroversion du bassin.
  • Ensuite, inclinez votre bassin vers l’avant afin de cambrer à nouveau le bas du dos et faire en sorte que votre main ne soit plus comprimée ; vous faites une antéversion du bassin.
  • Répétez ces mouvements plusieurs fois, dans toute l’amplitude disponible, non douloureuse.

Une fois que le mouvement est bien acquis, vous pouvez le faire sans être plaquée au mur. Faites-le de temps en temps, dans la journée, plusieurs fois afin de conserver cette mobilité. Les muscles du bassin auront moins tendance à se contracter et seront moins douloureux. Le sciatique sera lui, moins comprimé.

Conseil n°3 : étirez les muscles des fesses

Un des moyens pour relâcher un muscle est de l’étirer. Certains étirements sont plus adaptés aux femmes enceintes, tel que celui-ci. Faites-le sans forcer, sans chercher la douleur mais à visée d’étirement pour relâcher les muscles des fesses.

 

Conseil n°4 : faites le pont fessier adapté aux femmes enceinte, le « demi-pont »

Allongez-vous, les jambes pliées et les pieds sur le sol. Soulevez doucement le bassin puis le dos, vertèbre par vertèbre, jusqu’aux omoplates qui, eux, doivent rester plaquées au sol; Vous êtes dans la position du « demi-pont » fessier. Ensuite, contrôlez la descente dans le sens inverse, toujours vertèbre par vertèbre. Cet exercice permet de mobiliser la colonne vertébrale et le bassin.

 

Conseil n°5 : la posture du chat ou le « dos rond – dos creux »

En position quatre-pattes, creusez le dos et levez la tête en inspirant lentement et profondément. La posture doit être non douloureuse ; si elle déclenche une douleur, n’allez pas jusqu’au maximum d’amplitude. Puis arrondissez le dos et le cou en expirant lentement et profondément. Pensez bien à « arrondir » le bas du dos également.

Ce mouvement est très intéressant pour soulager les douleurs liées au nerf sciatique.

 

Conseil n°6 : marchez un peu tous les jours

Si vous n’avez aucune contre-indication telle que l’alitement strict, bougez ! En effet, le fait de bouger limite les douleurs au niveau des fesses pendant la grossesse. Bien-sûr il ne faut pas marcher démesurément, mais il faut marcher un peu tous les jours, au moins une heure. Cela mobilise votre bassin et évite que les muscles se contractent. Si marcher une heure est douloureux, fractionnez en 3 fois 20 minutes ou 6 fois 10 minutes réparties dans la journée.

 

Le médicaments pour soulager la douleur

Les médicaments doivent être évités pendant la grossesse. Cependant, si la douleur est forte, votre médecin pourra vous prescrire des antalgiques (paracétamol). Par contre, les anti-inflammatoires ne sont pas recommandés.

 

L’ostéopathe pour traiter les douleurs de la femme enceinte

Si, malgré tous ces mouvements, la douleur persiste, alors un travail plus global est probablement nécessaire. L’ostéopathie s’adapte bien aux douleurs de grossesse car les techniques sont douces et adaptées. Le bilan ostéopathique doit être global pour déterminer les zones corporelles et viscérales qui manquent de mobilité. Ensuite l’ostéopathie visera à rééquilibrer l’ensemble du corps afin de diminuer les tensions exercées sur les muscles fessiers ou le nerf sciatique.

 

Sources :

Les désagréments liés à la grossesse – Ameli.fr (visité le 09/01/2021)

Auteur

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, DU Posturologie Clinique

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Articles en lien