Arthrite et arthrose, quelle est la différence ?

Bien qu’il s’agisse de deux maladies articulaires distinctes, beaucoup de personnes confondent l’arthrite et l’arthrose. La première désigne une maladie inflammatoire de l’articulation, tandis que la seconde est une dégénérescence mécanique du cartilage. Définition, symptômes et traitements, quelle est la différence entre l’arthrite et l’arthrose ?

 

L’arthrite : c’est quoi ?

arthrite explications traitement

Il y a diverses formes d’arthrites. Les plus fréquentes sont la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, l’arthrite infectieuse ou septique, l’arthrite juvénile ou polyarthrite chronique de l’enfant… Notez que l’arthrose est aussi une forme courante de l’arthrite.

L’arthrite est caractérisée par une inflammation au niveau de l’articulation et ses alentours (tendon, ligament…). Elle peut toucher toutes les articulations et fait partie des affections rhumatismales.

 

Qui peut être atteint d’arthrite ?

Cette maladie articulaire peut se manifester autant chez les hommes que chez les femmes, aussi bien chez les adultes que chez les personnes âgées. Il existe aussi une forme d’arthrite juvénile qui touche les jeunes et les enfants.

 

Comment reconnaître une arthrite ? Les symptômes

Les symptômes de l’arthrite sont variables selon la cause de la maladie. Beaucoup diffèrent de ceux que l’on peut retrouver lors de l’arthrose.

La maladie se manifeste le plus souvent par une douleur de type inflammatoire. En d’autres termes, elle est ressentie « à froid », la nuit et réveille même le patient. Au matin, un dérouillage de plus de 30 minutes est parfois nécessaire pour que la douleur s’apaise.
Dans la majorité des cas, l’articulation enflammée présente également une tuméfaction. En ce qui concerne la rougeur et la chaleur, elles ne sont forcément pas visibles : cela dépend de la maladie en cause. Entre autres, au cours de la polyarthrite rhumatoïde, l’articulation peut être chaude et rouge.
Notez qu’en fonction de l’articulation atteinte, l’arthrite est aussi responsable d’un handicap fonctionnel. En effet, elle entraine souvent une raideur articulaire.

Cet article peut vous intéresser : L’humidité et les douleurs de rhumatisme

Les traitements possibles de l’arthrite

Le traitement l’arthrite est pensé selon son origine. Sachez que les moyens en vue de soulager la douleur articulaire diffèrent pour chaque maladie.
En cas de goutte par exemple, le patient peut utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour calmer les symptômes. Les plus connus sont l’ibuprofene, ketoprofene, voltarene … Le froid est parfois aussi indiqué. Généralement, le traitement est complété par la colchicine.
Par ailleurs, dans le cadre d’une polyarthrite rhumatoïde, les AINS et les corticoïdes sont les principaux médicaments pour traiter les douleurs articulaires. Les corticoïdes sont aussi des anti-inflammatoires mais stéroïdiens cette fois-ci. Ils peuvent être pris par voie orale ou par infiltration directement au niveau de l’articulation.

Notez cependant que ces médicaments se limitent à soulager les désagréments engendrés par la maladie. Un traitement de fond par immunosuppresseurs (à l’instar de la méthotrexate) peut être proposé. L’utilisation de ce genre de médicament nécessite une grande prudence, car il favorise la survenue d’infections.

Le rhumatologue est le médecin spécialiste de l’arthrite.

Une bonne hygiène de vie est aussi essentielle pour traiter les arthrites :

  • Suivre un régime alimentaire saine aide à soulager les symptômes ;
  • Pratiquer une activité physique régulière participe à entretenir la mobilité et la flexibilité des articulations. Cela aide aussi à conserver la tonicité des muscles ;
  • S’hydrater correctement ;
  • Éviter le tabac et l’alcool qui sont des facteurs favorisants de l’arthrite.

La médecine alternative est également un excellent complément de traitement pour certaines maladies articulaires. Pensez à la kinésithérapie, l’ergothérapie , l’homéopathie et bien sûr l’ostéopathie.

L’arthrose, c’est quoi ?

L’arthrose est considérée médicalement comme la maladie articulaire la plus fréquente. C’est en fait une dégénérescence du cartilage généralement causée par l’usure. Le cartilage est le tissu souple que l’on trouve à la surface des os, au niveau des articulations. L’arthrose fait partie des arthrites, cependant les symptômes de l’arthrose sont très différents des symptômes « classiques » des pathologies liées à l’arthrite.

arthrose genoux explications traitement

 

Qui peut être atteint d’arthrose ?

L’arthrose arrive le plus souvent chez les personnes âgées, mais peut aussi toucher les personnes qui usent excessivement une articulation en particulier. Elle peut survenir sur de nombreuses articulations : genoux, épaules, hanche, doigts, colonne vertébrale…
Il s’agit surtout d’une usure mécanique : les signes d’inflammations sont théoriquement absents. Cependant, ils peuvent parfois être associés à ce trouble articulaire.

La différence notable avec l’arthrite est qu’elle ne touche pas les patients jeunes. L’arthrite juvénile par exemple, à la différence de l’arthrose, peut toucher des enfants.

 

Les conséquences articulaires

Du point de vue anatomique, on peut apprécier 3 lésions au cours d’une arthrose :

  • Fissuration du cartilage qui peut aller jusqu’à la mise à nu de l’os ;
  • Atteinte osseuse au niveau de certaines zones (décalcification dans certains endroits et condensation dans d’autres) ;
  • Formation d’ostéophyte sur les bords des os : excroissance osseuse en forme d’un bec de perroquet visible à la radiographie.

 

Quels sont les symptômes de l’arthrose ?

Les symptômes de l’arthrose sont dominés par une douleur mécanique, lors de l’activité. A la différence de l’arthrite, où les symptômes se manifestent plutôt « à froid », au repos.

Vous les reconnaîtrez par les caractéristiques suivantes :

  • la douleur est déclenchée par les mouvements et est calmée au repos,
  • elle est maximale le soir,
  • elle gêne l’endormissement, mais ne réveille pas la nuit,
  • elle ne nécessite pas un dérouillage matinal,
  • la douleur revient quand l’articulation en cause est soumise à l’effort.

Une arthrose est responsable d’une limitation des mouvements. L’impact fonctionnel sur l’individu varie selon l’articulation atteinte.
L’articulation arthrosique peut parfois présenter un épanchement (œdème articulaire), comme pour l’arthrite. Cela se rencontre notamment sur une arthrose du genou. Pour ce qui est de la rougeur et la chaleur, elles peuvent être présentes pendant les poussées inflammatoires qui restent rares.
Sur le long terme, les ostéophytes (formations osseuses) risquent d’engendrer une déformation de l’articulation. Celle-ci est surtout visible au niveau des doigts ou des genoux.

 

Comment traiter l’arthrose?

 

Traitements pour soigner l’arthrose

Il n’existe pas encore de traitement reconnu pour stopper de manière définitive la dégénérescence du cartilage articulaire ou soigner l’arthrose. Toutefois, il est possible d’éviter ou, du moins, ralentir les complications.
Les infiltrations d’acide hyaluronique ont une efficacité clinique sur la douleur dans les formes peu évoluées.
L’ injection de Plasma Riches en Plaquettes (PRP) est un traitement assez récent, mais les études cliniques sont encore assez discordantes sur leur efficacité réelle.

 

Une bonne hygiène de vie

Comme pour l’arthrite, adopter des habitudes saines est indispensable pour éviter l’arthrose. Dans cette optique, il convient d’avoir une alimentation saine riche en fruits et en légumes et s’hydrater suffisamment. De nombreuses études ont montré que faire de l’exercice physique régulier s’avère aussi être essentiel pour garder la mobilité des articulations et entretenir la masse musculaire. Il ne faut pas oublier de retrouver un poids sain et de l’entretenir.

 

Les médicaments

Les médicaments contre l’arthrose sont surtout les antidouleurs classiques comme le paracétamol et les anti-inflammatoires (AINS, corticoïde…). Ils traitent les symptômes mais pas la cause. Cependant, les douleurs importantes doivent être traitées. Il ne faut donc pas négliger leur intérêt. Certains médicaments pour l’arthrose peuvent être similaires à l’arthrite.

 

La kinésithérapie

C’est un excellent moyen pour repousser les complications de l’arthrose. En effet, le kinésithérapeute aide à soulager les douleurs articulaires. Grâce à des exercices spécifiques, il aide également à renforcer les muscles autour de l’articulation afin de lui apporter plus de soutien. La kinésithérapie, c’est la thérapie par le mouvement, et le mouvement est essentiel dans le cadre de l’arthrose.

 

La chirurgie

Dans la cadre d’une anomalie préexistante de l’articulation, une opération chirurgicale en vue de prévenir une arthrose s’avère être nécessaire.
Une chirurgie conservatrice de l’arthrose est parfois recommandée pour garder l’état de l’articulation. Une ostéotomie peut être réalisée au niveau de la hanche ou du genou.
À un stade évolué et invalidant de l’arthrose, le médecin peut aussi proposer une résection articulaire, une arthrodèse ou une prothèse totale. En cas d’arthrose très douloureuse et invalidante au niveau de la hanche, la pose de prothèse totale de hanche peut être indiquée. Pour le genou, il s’agit de la prothèse totale de genou.

 

L’ostéopathie

L’ostéopathe peut vous aider à mieux supporter les douleurs liées à l’arthrose. En effet, l’une des causes de l’arthrose est la raideur musculaire et articulaire. C’est une des indications de l’ostéopathie ; elle vise à redonner de la mobilité aux muscles et articulations. Ainsi, cela ne réglera pas la cause mais pourra diminuer les contraintes sur l’articulation douloureuse et diminuer les douleurs.

 

 

En résumé : les différences entre arthrite et arthrose

Arthrite

  • Douleur inflammatoire « à froid », même sans bouger
  • augmente au repos, peut diminuer avec l’activité
  • réveil nocturne
  • dérouillage matinal

Arthrose

  • Douleur mécanique : déclenchée par le mouvement
  • Douleur calmée au repos
  • Peut gêner l’endormissement, ne réveille pas la nuit (sauf en bougeant)
  • Pas de dérouillage matinal

Auteur

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, DU Posturologie Clinique

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Articles récents