Le genou gonflé : causes et traitements de l’épanchement de synovie

Vous avez un genou gonflé, qui a doublé de taille ? Il est douloureux ? Vous êtes peut-être confronté à un épanchement de synovie… L’épanchement synovial peut toucher plusieurs articulations. Nous allons vous expliquer à quoi cela est dû, les nombreuses causes de ce gonflement du genou, ainsi que les remèdes pour soulager l’épanchement de synovie.

 

Qu’est-ce que la synovie ?

La synovie est un des éléments constituant une articulation.
En effet, une articulation est composée :

  • de deux surfaces articulaires,
  • d’un cartilage qui encroûte ou « tapisse » ces surfaces articulaires,
  • de ligaments ; bandes de tissu conjonctif fibreux très solides qui relient un os à un autre,
  • le tout est enveloppé par une capsule articulaire ; sorte de membrane fibreuse qui entoure l’articulation et qui forme comme une poche dans laquelle circule un liquide : la synovie ou le liquide synovial.

La plupart des articulations sont faites ainsi.

articulation genou synovie

Articulation

Ce liquide synovial est sécrété par un tissu qui tapisse la face interne de la capsule articulaire : la membrane synoviale.

Son rôle est primordial ; il nourrit les cellules présentes dans le cartilage (les chondrocytes) et élimine les corps étrangers grâce à la présence de cellules immunitaires. Il a également un rôle amortissant au niveau articulaire.

 

C’est quoi l’épanchement de synovie ?

L’épanchement de synovie est une affection caractérisée par une quantité excessive de liquide synovial dans une articulation, ce qui a tendance à « gonfler » la capsule articulaire.
L’épanchement de synovie du genou est le plus fréquent des épanchements articulaires. On évoque souvent pour le qualifier : l’« eau dans le genou », le « liquide dans le genou », ou encore le « genou gonflé ».
L’épanchement de synovie est également appelé synovite, inflammation synoviale ou hydarthrose lorsqu’il n’y a pas de signes d’inflammation. Cela s’explique par la production en excès de liquide par la membrane synoviale.

 

Quelles sont les causes les plus fréquentes d’un épanchement articulaire?

Le gonflement de l’articulation est donc une production excessive de liquide synovial. Un épanchement articulaire a toujours une cause, il ne se produit pas sans raison.
Prenons l’exemple du genou pour essayer de comprendre les causes. Mais cela peut s’appliquer à toutes les autres articulations.
Le genou gonflé peut avoir une cause mécanique, inflammatoire ou hémorragique. Dans ce dernier cas, il ne s’agit pas d’un épanchement de synovie, mais d’un « poche » de sang qui donne l’aspect du genou gonflé.

Pour déterminer la cause du gonflement du genou, votre médecin peut être amené à prélever un échantillon de liquide.

 

Les causes mécaniques de l’épanchement de synovie

Lorsque la cause est mécanique, le gonflement est le résultat d’une souffrance articulaire. Le genou est gonflé par hydarthrose. Cela s’observe dans diverses cas que nous avons détaillé ici.

 

Arthrose du genou ou gonarthrose

Cela peut être lié à :

  • l’âge,
  • une activité physique, sportive ou professionnelle ayant sollicité le genou de manière excessive,
  • l’obésité,
  • un trouble statique tel qu’un genou très en dedans ou très en dehors qui a pour conséquence de contraindre fortement un compartiment du genou.

Une dégénérescence du cartilage s’en suit. La capsule réagit à cela en produisant plus de liquide synovial, ce qui donne l’aspect du genou gonflé.

La radiographie du genou permet de confirmer l’arthrose de genou.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : La douleur au genou à la course à pied

Problème méniscal ou méniscopathie

Il peut s’agir d’une fissure d’un ménisque, le ménisque replié dans l’articulation ou un petit bout de celui-ci qui se trouve dans l’articulation.
Les causes de cette méniscopathie sont semblables à celle de la gonarthrose.
Chez le sportif, cela peut également se produire suite à une torsion du genou, lors d’un traumatisme.

L’IRM ou l’arthroscanner confirme le diagnostic de la méniscopathie.

 

Autres causes moins fréquentes

La chondrocalcinose est une maladie articulaire qui entraîne la formation de calcification dans l’articulation. Les causes de cette maladie ne sont pas connues la plupart du temps. En réaction, le genou gonfle à certaines périodes. La radiographie peut confirmer le diagnostic.

L’ algodystrophie ou Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC) peut survenir après une opération ou un traumatisme. Un gonflement, une douleur, une chaleur et un enraidissement articulaire se produit, sans connaître exactement la cause. Pour diagnostiquer l’algodystrophie du genou, une scintigraphie est proposée.

Une nécrose ou destruction osseuse peut parfois se produire, souvent chez le sujet âgé ou obèse entraînant le gonflement du genou. L’IRM confirme le diagnostic.

Chez l’adolescent sportif, l’ostéochondrite disséquante (ou maladie de König) peut conduire à une destruction du cartilage, voire de l’os. Le genou gonflé est l’un des signes cliniques de cette affection qui peut être confirmée par la radiographie.

Une fissure osseuse spontanée liée à l’ostéoporose peut se produire au niveau du plateau tibial entraînant un gonflement du genou. L’IRM permet de faire le diagnostic.

Des tendinopathies telles que le syndrome de l’essuie-glace peuvent donner l’impression que le genou est gonflé. Un fascia, le fascia lata qui s’insère sur le tubercule de Gerdy, peut être inflammatoire au niveau du genou.

 

Les causes inflammatoires du genou gonflé

Certaines maladies peuvent provoquer une inflammation des articulations et de la membrane synoviale.

Parmi ces maladies, on retrouve l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique, la spondylarthrite ankylosante, certaines maladies complexes auto-immunes, des infections …

Elles provoquent un syndrome inflammatoire souvent au niveau de plusieurs articulations, dont le genou. Le genou gonflé est un des symptômes de ces différentes pathologies.

Des examens biologiques, complétés par des imageries aident à confirmer le diagnostic.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : Les différences entre arthrite et arthrose

Les causes hémorragiques de l’épanchement du genou

Dans ce cas, on parle d’hémarthrose du genou. Du sang dans l’articulation est responsable du genou gonflé.

La cause est souvent traumatique : fracture articulaire ou entorse des ligaments croisés.

 

Les symptômes : Comment savoir si on a un épanchement de synovie

Le genou est une grosse articulation. Il n’est pas toujours facile de remarquer un épanchement de liquide dans celui-ci. Pour savoir si vous avez un épanchement de synovie dans le genou, un test peut être effectué par votre médecin ; il s’agit du signe du glaçon.

 

Quelle que soit la cause de la présence de liquide dans votre genou, des symptômes sont similaires. Cependant, l’intensité de ceux-ci peut varier en fonction de la gravité du problème et selon les personnes.

Les symptômes typiques sont les suivants :

  • Gonflement du genou par excès de liquide. Celui-ci peut se voir sous la rotule en position debout notamment.
  • Raideur du genou ; l’excès de liquide provoque un gonflement autour des parties osseuses du genou. Il est parfois difficile de le plier ou de le tendre complètement.
  • Douleur, notamment en flexion extrême, en position accroupie, surtout lorsque la position est maintenue longtemps.

D’autres symptômes dépendent de la cause sous-jacente.

Pour l’arthrose : la douleur du genou est caractéristique :

  • déclenchée et augmentée par le mouvement, les efforts tels que la montée d’escaliers par exemple,
  • cesse ou diminue lorsque le genou est au repos,
  • moins importante le matin, elle augmente dans la journée et est maximale le soir,
  • gêne l’endormissement, mais entraîne rarement des réveils nocturnes sauf lors de mouvements de genou la nuit.

Suite à un traumatisme, il peut y avoir l’apparition d’un hématome, d’une impossibilité à plier le genou et à poser le pied au sol.

Pour les pathologies inflammatoires, telles que la polyarthrite rhumatoïde :

  • la douleur et le gonflement touchent souvent plusieurs articulations et souvent de manière symétrique,
  • le genou peut être chaud au toucher,
  • la douleur est présente au repos et peu diminuer lorsque le genou est « chaud » après quelques mouvements.

Lors d’une infection, le genou peut être chaud et une fièvre peut y être associée.

Devant ces symptômes, une consultation médicale est requise.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : La périostite tibiale

Comment soigner l’épanchement de synovie : Quelles sont les consignes et les traitements ?

En cas d’hydarthose ; un gonflement non inflammatoire, non traumatique, non infectieux, certains gestes et recommandations peuvent vous aider à « dégonfler le genou » :

  • Le repos est la première chose à faire. Il faut diminuer les contraintes excessives sur le genou. Stoppez les activités sportives, les escalier et autres mouvements qui forcent sur votre genou.
  • Le froid ou glaçage à l’aide d’une compresse de froid, associé à l’élévation de la jambe, une vingtaine de minutes 3 fois par jour.

Puis lorsque celui-ci sera moins douloureux, il faudra reprendre les activités contraignantes très progressivement.

Lors d’un genou gonflé par une cause inflammatoire, des médicaments anti-inflammatoires, notamment des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), comme l’ibuprofène peuvent être prescrits. Une infiltration du genou, avec des corticostéroïdes peut parfois être pratiquée.

Dans certains cas et lorsque le liquide ne se résorbe pas, un drainage ou ponction du liquide dans le genou peut permettre de régler le problème.

Évidemment, lorsque cela est nécessaire, une intervention chirurgicale peut être pratiquée en cas de fracture, entorse des ligaments croisés …

 

La durée du rétablissement

Le temps nécessaire pour se remettre d’un épanchement du genou dépend de la cause et d’autres facteurs, tels que l’âge et l’état de santé général de la personne.

Avec un traitement, de nombreux types d’épanchement du genou se résorbent. Cependant, ils risquent de récidiver s’ils résultent d’une affection chronique, comme l’arthrite.

Fortement handicapant, l’épanchement de synovie du genou reste une pathologie, très souvent bénigne. Toutefois, il est indispensable de consulter un médecin pour en déterminer les origines et définir le traitement le plus approprié.

 

Sources :

Gonalgie : consultation médicale et traitements – Ameli.fr

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles qui pourraient vous intéresser :

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe du sport, Kinésithérapeute, Éducateur sportif,  DU Posturologie Clinique, certifié La Clinique du Coureur

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »