Le tubercule de Gerdy : anatomie et syndrome de la bandelette ilio-tibiale

Le tubercule de Gerdy (ou tubercule infra-condylaire) est une petite protubérance osseuse située sur le côté externe du tibia, sous le genou. Il s’agit d’une zone où se croisent plusieurs muscles et fascia, notamment le fascia lata ou bandelette ilio-tibiale. C’est le Dr Gerdy qui, en 1892, a donné son nom a ce tubercule osseux. Les douleurs associés au tubercule de Gerdy peuvent être causés par problématiques telles que le syndrome de l’essuie glace. Quelles en sont les causes ? Comment soigner le syndrome de l’essuie glace ? Et quelles sont les autres douleurs possibles d’une douleur sur l’extérieur du genou ? On vous dit tout !

 

Anatomie du tubercule de Gerdy

 

Où se situe-t-il ?

Le tubercule de Gerdy est une petite protubérance osseuse située sous le genou, latéralement, sur le tibia. Il se situe plus exactement sous le plateau tibial latéral du genou.

 

Le fascia lata

Sur le tubercule de Gerdy s’insère le fascia lata. Le fascia lata est, comme son nom l’indique, un fascia ; un tissu conjonctif plus ou moins épais, mais résistant qui entoure notamment les muscles.

anatomie bandelette ilio tibiale

Le fascia lata, qu’on appelle aussi bandelette ilio-tibiale :

  • s’attache dans sa partie supérieure, au niveau du bassin, où certains muscles viennent s’insérer dessus comme le tenseur du fascia lata,
  • il longe la face latérale de la cuisse,
  • passe à proximité du condyle fémoral proche du genou,
  • puis s’insère dans sa partie inférieure au niveau du tubercule de Gerdy.

Le fascia lata a un rôle important, d’une part, dans la stabilité du genou et, d’autre part, la coordination entre le bassin et le genou. Il est donc sollicité en permanence lorsqu’on marche et, de manière plus intense, lorsqu’on court, saute, fait du vélo …

 

Le syndrome de l’essuie-glace

Qu’est-ce que le syndrome de l’essuie-glace ?

Le syndrome de l’essuie-glace est une affection douloureuse du fascia lata, au niveau tubercule de Gerdy. Il s’agit d’une inflammation qui se manifeste essentiellement par des douleurs situées autour du tubercule de Gerdy, sur la partie externe du genou. On le nomme parfois syndrome du TFL, en lien avec avec le muscle tenseur du fascia lata qui s’insère dessus dans sa partie haute. Mais le vrai terme médical est syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

Ces douleurs ont pour nom «syndrome de l’essuie-glace». A l’image d’un essuie-glace, le fascia lata subirait des frottements répétés sur le condyle du fémur lors de la flexion du genou pendant la course à pied notamment.

 

Les causes du syndrome de l’essuie-glace

Les causes du syndrome de l’essuie-glace sont encore mal connues. Même si pendant longtemps, le phénomène de «l’essuie-glace» (ou les frottements du fascia lata sur le condyle fémoral) était privilégié pour expliquer la douleur de la bande ilio-tibiale chez les sportifs notamment. Cependant, beaucoup s’accordent à dire que le syndrome de l’essuie-glace peut s’apparenter à une tendinopathie. Ainsi, il serait plutôt lié à un excès de contraintes, comme toute les tendinopathies, plus qu’aux frottements évoqués auparavant.

Plusieurs facteurs semblent intervenir, notamment :

  • le surmenage des muscles et du fascia lata,
  • une mauvaise coordination entre les membres inférieurs et le bassin,
  • une mauvaise qualité du fascia lata,
  • un geste sportif mal effectué.

 

Les symptômes du syndrome de l’essuie-glace

Les symptômes du syndrome de l’essuie-glace sont essentiellement des douleurs situées à la partie externe du genou, autour du tubercule de Gerdy. Ces douleurs se manifestent essentiellement à l’effort et sont aggravées par la course, le saut ou les sports qui sollicitent fortement les muscles du fascia lata. Elle diminue au repos ou à l’arrêt de l’activité physique douloureuse.

 

Comment se diagnostique-t-il ?

Le diagnostic du syndrome de l’essuie-glace se fait essentiellement grâce aux symptômes décrits ci dessus. Un bilan clinique et des examens complémentaires pourront être mis en place si besoin, notamment une échographie pour observer une inflammation du fascia lata. Cependant, le diagnostic n’est pas toujours facile du fait que la douleur et l’inflammation sont parfois absentes au repos. L’idéal serait de faire les examens au moment de l’apparition de la douleur, pendant le sport !

Il existe un test clinique permettant de diagnostiquer le syndrome de l’essuie-glace ; le signe de Noble.

Le signe de Noble consiste à comprimer la bandelette ilio-tibiale juste au dessus du condyle fémoral pendant que des flexions répétées du genou sont effectuées. La douleur est alors ressentie près du tubercule de Gerdy et peut irradier jusqu’au tibia interne voire même remonter vers la partie externe de la cuisse.

 

Le traitement du syndrome de l’essuie-glace

En phase aiguë, le traitement du syndrome de l’essuie-glace repose essentiellement sur :

  • les antalgiques (pour soulager la douleur),
  • le glaçage plusieurs fois par jour, notamment après les séances de sport,
  • le taping du genou,
  • l’arrêt temporaire du sport contraignant afin de limiter les contraintes sur le fascia-lata.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS comme le Voltarene par exemple) ne sont pas toujours conseillés. Tout comme l’infiltration du genou avec des corticoïdes. En effet, l’inflammation initiale permet la cicatrisation. Si elle est stoppée par les anti-inflammatoires, la cicatrisation sera plus lente. La douleur sera certes diminuée mais la guérison plus difficile à obtenir.

A long terme, surtout lorsque le syndrome de l’essuie-glace est récurrent, il est également important de travailler sur la cause, c’est à dire réduire les contraintes subies par le fascia lata.

Plusieurs solutions sont possibles :

  • une modification des gestes de la course ou du sport concerné, être plus attentif aux gestes et à leur qualité,
  • une réduction de l’intensité des séances sportives (diminuer les efforts),
  • puis une progression lente des entrainements afin d’habituer le fascia lata à supporter de fortes contraintes.

Plusieurs études ont montré qu’une mauvaise foulée pouvait être responsable de douleurs de genou à la course à pied, voire d’apparition de périostite tibiale. Il est donc important de vérifier si vous avez une bonne foulée et de prendre conseils auprès de professionnels si vous débutez la course à pied : kinésithérapeute du sport, coach sportif, club d’athlétisme ou auprès de sportifs confirmés dans votre entourage

 

Les autres douleurs proches du tubercule de Gerdy

Le tubercule de Gerdy est la cause la plus fréquente des douleurs à l’extérieur du genou. Cependant, il existe d’autres pathologies pouvant être confondues avec le syndrome de l’essuie-glace comme, principalement :

  • l’arthrose du genou,
  • une entorse des ligament collatéral latéral genou,
  • un problème de ménisque externe,
  • une douleur musculaire,
  • une douleur nerveuse.

 

La douleur de l’arthrose du genou

La douleur de l’arthrose du genou peut-être ressentie au niveau externe du genou, aussi vers le tubercule de Gerdy. Cela est le cas lorsque l’arthrose se situe entre le fémur et le tibia, côté externe. Elle peut irradier vers le pli poplité (derrière le genou). La douleur d’arthrose est plutôt mécanique et elle est souvent déclenchée par la marche, en montagne ou sur lors de montées et descentes d’escalier, mais également parfois lors de longues séances assises. Elle est aussi diminuée par le repos, comme le syndrome de l’essuie-glace.

A la radiographie, elle est facilement diagnostiquée.

 

La douleur de l’entorse du ligament collatéral latéral du genou

La douleur de l’entorse du genou survient après un traumatisme comme une chute, une torsion ou un coup direct sur la partie externe du genou. Elle se localise au niveau de la face externe du genou. En fonction de la gravité de l’entorse, la douleur peut être présente de manière spontanée ou lors de l’appui sur la jambe incriminée. La palpation de celui-ci, notamment sur le condyle fémoral déclenche une douleur vive.

On peut parfois remarquer un hématome et un gonflement du genou.

Des tests cliniques, ainsi que l’IRM permettent de diagnostiquer l’entorse du genou.

 

Un problème de ménisque externe de genou

Les ménisques sont des fibro-cartilages qui se situent entre le tibia et le fémur. Des contraintes répétées, le surpoids ou un traumatisme peuvent fissurer celui-ci. Cela peut entraîner des douleurs à l’extérieur du genou, comme le syndrome de l’essuie-glace. Ces douleurs sont souvent déclenchées par un mouvement du genou. Il peut même exister un blocage du genou.

Des tests cliniques et surtout l’IRM permettent de faire le diagnostic.

 

La douleur des muscles releveurs du pied

Enfin, la douleur musculaire du genou est souvent confondue avec le syndrome de l’essuie-glace. Ces douleurs musculaires sont situées à la partie supérieur et latérale du tibia, c’est-à-dire en dessous et sur les côtés du tubercule de Gerdy. On les appelle: « les muscles releveurs du pied ». Ces douleurs sont souvent provoquées par une activité sportive qui fait intervenir le pied. Lors de la contraction contre résistance de la flexion du pied, les douleurs se déclenchent.

 

Syndrome de compression du nerf sciatique

Le nerf sciatique peut être pincé ou comprimé au niveau de la jambe, plus précisément de l’os du péroné (ou fibula). Cela peut provoquer des douleurs sur la partie latérale de la jambe jusqu’au pied. La douleur est plutôt traçante et suit un trajet bien précis. Elle est parfois accompagnée de fourmillements et d’engourdissements.

L’IRM et éventuellement un électromyogramme (EMG) peuvent aider à diagnostiquer le syndrome de la compression du nerf sciatique poplité externe.

 

Pour en savoir plus sur l’articulation du genou : Articulation du genou – Anatomie-humaine.fr

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe du sport, Kinésithérapeute, Éducateur sportif,  DU Posturologie Clinique, Certifié par La Clinique du Coureur

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »