Le sport, le vélo, est-il indiqué en cas de sciatique ?

Par Stéphane Manson, ostéopathe à Charenton Le Pont

Que faire quand la sciatique nous limite dans notre quotidien? Le fait de bouger est-il contre-indiqué ? Pendant longtemps, le repos était préconisé pour soulager une sciatique. Il semble que les recommandations aient changé ; l’activité physique semble avoir beaucoup plus de bienfaits. Le sport, et plus particulièrement faire du vélo avec une sciatique, est-il recommandé ? Les réponses dans cet article.

 

Définition de la sciatique

La sciatique, appelée aussi névralgie sciatique ou sciatalgie, correspond à une douleur forte le long du nerf sciatique, situé à l’arrière de la jambe. Le pincement du nerf sciatique en est à l’origine.

La douleur est caractéristique ; elle va de la zone lombaire au pied, en passant par la fesse et l’arrière de la jambe, lorsqu’elle est complète. Dans la plupart des cas, cela se soigne en quelques semaines mais, si rien est fait pour traiter le problème de fond, le risque de récidive n’est pas négligeable. Dans de rares cas, la sciatique peut devenir plus compliquée et nécessiter une chirurgie.

trajet nerf sciatique

Trajet du nerf sciatique

 

Causes de la sciatique

Tout phénomène qui provoque un pincement ou une compression du nerf sciatique entraine son inflammation et une douleur le long de celui-ci.

La cause principale de la sciatique est hernie discale intervertébrale au niveau des dernières vertèbres lombaires. Cependant, toutes les hernies discales ne provoquent pas forcément de névralgie.

D’autres raisons moins fréquentes peuvent également provoquer une sciatique :

  • l’arthrose lombaire,
  • un traumatisme tel qu’une chute ou un accident affectant le dos ou une zone de passage du nerf,
  • des tensions au niveau des muscles de la fesse,
  • la grossesse peut favoriser une compression du nerf, du fait des changements posturaux,
  • beaucoup plus rarement, une tumeur ou métastase au niveau de la colonne vertébrale.

 

Peut-on faire du vélo avec une sciatique ?

Pratiquer du sport en cas de sciatique, bonne ou mauvaise idée ?

Le sport est recommandé par toutes les études scientifiques. On ne vous apprendra rien en disant qu’il est un bon allié pour se maintenir en bonne santé. Mais faut-il faire du sport en cas de sciatique ?

Lors d’une crise de sciatique, il est recommandé de ne pas engendrer des contraintes fortes sur le bas du dos. Si les douleurs sont vives et difficilement supportables. Certaines sciatiques nécessitent même d’aller aux urgences. C’est pourquoi, il vaut mieux se priver de toute activité physique lorsque les douleurs sont encore très vives.

Cependant, si vous ne ressentez plus de douleurs intenses ou handicapantes, vous pourrez reprendre le sport avec une sciatique, tout en douceur, de manière progressive. En effet, il est montré que l’activité physique, le fait de bouger permet une guérison plus rapide et limite le risque de récidives. La notion de progression est très importante, l’idéal est de commencer par la marche. Certaines postures de yoga peuvent aider à soulager la sciatique.

 

Le vélo et la sciatique

faire du velo avec une sciatique

Le vélo peut être une bonne alternative pour redonner de la mobilité au bassin et aider à soulager la sciatique. Il convient de prendre quelques précautions avant d’envisager le vélo avec une sciatique.

L’un des tests pour voir si vous pouvez faire du vélo avec une sciatique est d’essayer de reproduire le mouvement du pédalage, en étant debout, une jambe après l’autre. Si cela n’entraîne pas plus de douleurs dans le bas du dos ou dans l’arrière de la jambe, vous pouvez essayer de faire du vélo avec une sciatique.

Dans l’idéal, mieux vaut débuter par un vélo d’appartement. Celui-ci permet de mieux gérer la résistance au niveau des pédales et de mieux se concentrer sur les efforts que vous produisez. Il convient d’adopter la bonne posture pour éviter les douleurs : gardez votre dos droit et réglez la selle de telle sorte à avoir le genou légèrement fléchi au plus bas de la pédale. Évitez de mettre des résistances importantes, mieux vaut mouliner. Le but est de redonner de la mobilité aux jambes et au bassin en sollicitant le moins possible le bas du dos.

Ensuite, vous pourrez faire du vélo avec une sciatique dehors, dans un endroit calme, sur une piste cyclable si possible. Cela permet d’éviter d’avoir à faire des torsions sans cesse pour circuler avec les voitures. Puis vous serez moins contracté au niveau du dos car moins en vigilance permanente. Choisissez un parcours plutôt plat, avec le moins de virages possibles.

Ensuite, lorsque votre douleur de sciatique aura disparu, le vélo est une excellente activité pour éviter les rechutes de sciatique.

 

Faire de la marche

La marche peut jouer un rôle important en ce qui concerne cette affection touchant le nerf sciatique. En effet, le sujet atteint peut envisager la marche dans le but de décoincer le nerf sciatique. Vous devez agir en douceur pour ne pas accentuer la douleur. Par ailleurs, la prévention de la sciatique pourra se faire par la pratique de la marche rapide. Ce sport contribue à faire les muscles et à solidifier le dos.

 

Pratiquer la natation

C’est l’un des sports idéal pour la sciatique. On peut faire un grand bien à son dos en faisant de la natation. L’eau exerce une faible pression au niveau des disques vertébraux. Il faut dire que l’eau favorise aussi un bon gainage musculaire. De plus, lorsqu’on est dans l’eau, les mouvements sont très peu contraignants. Cependant, tous les gestes ne sont pas préconisés dans l’eau. Préférez la brasse coulée à la brasse classique. Mais l’idéal pour renforcer le dos sans se faire mal est le dos crawlé.

 

Les sports à proscrire en cas de névralgie sciatique

Les mouvements brusques ne font pas bon ménage avec la sciatique. D’où l’intérêt de fuir tous les sports nécessitant des torsions ou des sauts en cas de douleurs persistantes. Éloignez-vous de tous les sports collectifs et les sports de combat temporairement. On déconseille aussi tous les sports susceptibles de provoquer des impacts comme l’équitation par exemple. Choisissez plutôt un sport qui réduit les risques de blessures. Demandez l’avis d’un spécialiste avant de débuter un sport. Vous pouvez demander de l’aide à un coach sportif. Des chaussures de sport adaptées, avec un excellent amorti, sont recommandées.

 

Traitement de la sciatique

La guérison d’elle-même

La plupart des sciatiques sont bénignes et nécessitent un temps de repos, accompagné d’un simple traitement médicamenteux. Plus de la moitié des sciatiques guérissent d’elle-même, en quelques jours.

 

Traitement médical de la sciatique

Les antalgiques, les anti-inflammatoires et les relaxants musculaires sont souvent donnés aux patients souffrant de sciatique.

Les infiltrations de corticoïdes sont parfois pratiquées, mais rarement en première intention. La ceinture lombaire peut être prescrite en cas de sciatique hyperalgique.

Les experts discutent actuellement du vieux dogme du repos absolu. Ce qui semble certain, c’est que le mouvement et l’activité physique douce permet une meilleure récupération de la sciatique.

 

L’ostéopathie

En cas de crise douloureuse aigue, l’ostéopathe peut aider à soulager cette névralgie. Il utilise des techniques permettant de redonner de la mobilité à l’ensemble du corps. il peut parfois agir à distance de la zone douloureuse. L’ostéopathie agit de manière globale. Une à deux séances peuvent s’avérer nécessaire.

 

La kinésithérapie pour soulager la sciatique

Si le patient souffre depuis plusieurs semaines (4 à 6 semaines) ou qu’il n’en est pas à son premier épisode, la consultation d’un kinésithérapeute s’avère nécessaire. Après prescription par votre médecin traitant, le kinésithérapeute met en place des exercices d’étirement et de renforcement musculaire, corrige la posture du patient et masse pour soulager la zone douloureuse. Il utilise parfois des compresses chaudes et de l’électrothérapie pour soulager la douleur.

La chirurgie

Pour certaines causes, uniquement en cas d’échec et d’aggravation du traitement, la chirurgie est parfois envisagée.

Le but est de soulager rapidement la compression des racines nerveuses. Souvent, il s’agit de retirer une partie du disque vertébral qui comprime la racine nerveuse.

 

Pour en savoir plus : La consultation médicale et le traitement de la sciatique – Ameli.fr

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, Éducateur sportif,  DU Posturologie Clinique, certifié La Clinique du Coureur

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »