Comment débloquer ou décoincer le nerf sciatique ?

Par Stéphane Manson, ostéopathe à Charenton Le Pont

La sciatique est une affection qui touche le nerf sciatique. L’atteinte de cette racine nerveuse est responsable d’une douleur qui peut s’étendre du bas du dos, jusque dans la jambe. Comment débloquer le nerf sciatique ? Comment décoincer le nerf sciatique ? Pour vous aider à en savoir un peu plus sur cette affection douloureuse, voici les causes, les symptômes, les traitements et les exercices à faire seul pour soulager les douleurs de sciatique.

 

Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique une neuropathie périphérique c’est-à-dire une atteinte d’un nerf situé en dehors du système nerveux central. Les nerfs périphériques sont les « câbles » qui ont pour rôle de véhiculer les informations nerveuses entre le cerveau notamment et les organes tels que les muscles, les viscères, la peau …

Le nerf sciatique sort de la colonne vertébrale au niveau du rachis, des dernières vertèbres lombaires et du sacrum.

La sciatique est donc le nom que l’on donne à une douleur due à l’irritation ou la compression de la racine du nerf sciatique.C’est cette compression qui donne la sensation d’avoir besoin de décoincer le nerf sciatique.

On parle aussi de sciatalgie. La douleur suit un trajet  bien défini : elle part de la fesse pour longer l’arrière de la cuisse, la jambe et se termine au bout du pied. Elle touche un seul côté la plupart du temps, mais peut affecter les deux membres inférieurs et peut être associée à un mal de dos, ainsi qu’une lombalgie.

Les douleurs nerveuses, telles que celle du nerf sciatique, sont assez fréquentes. La cruralgie, la névralgie cervico-brachiale, la névralgie d’Arnold sont d’autres douleurs nerveuses bien connues.

La sciatique de grossesse est également très fréquente. Les traitements ne sont évidemment pas les mêmes, notamment au niveau des prises de médicaments contre-indiqués chez les femmes enceintes.

 

La sciatique, est-ce grave ?

La plupart du temps, la douleur de sciatique n’est pas grave. Cependant, il existe certains cas où il faut être prudent.

Ce nerf est en partie responsable de la motricité et de la sensibilité du membre inférieur. Il est donc possible de ressentir une paralysie ou une anesthésie partielle au niveau de la cuisse, la jambe ou du pied.

L’innervation des organes du bassin en dépend aussi. Dans les cas graves de la sciatique, le sujet peut présenter une incontinence ou un relâchement d’un sphincter anal. Ces symptômes sont compris dans le syndrome de la queue de cheval qui est la manifestation de la compression d’un faisceau de nerfs situé dans la partie terminale de la moelle épinière.

Dans ces cas, il faut consulter votre médecin rapidement. Des examens complémentaires devront être effectués (radiographies, IRM ou scanner). Il est parfois nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale afin de libérer la compression pour décoincer le nerf sciatique au plus vite et éviter la lésion.

 

Combien de temps dure une sciatique ?

La crise de sciatique dure de quelques jours à une semaine lorsque les traitements et exercices ont été mis en place et que la cause est bénigne. Cependant, elle peut durer plus longtemps lorsque les causes sont plus graves.

Il est important de soulager la sciatique au plus vite pour ne pas laisser s’installer cette douleur si caractéristique.

 

Faut-il marcher avec une sciatique ?

Il n’y a pas de contre-indication à marcher avec une sciatique, sauf si vous avez une perte de motricité ; si vos muscles ne répondent plus normalement. Dans ce cas, il faut aller aux urgences car votre nerf est très comprimé et il faut le libérer au plus vite. En dehors de cas très particulier, la marche peut même aider à décoincer le nerf sciatique. Sans forcer, en marchant doucement, cela peut aider à libérer le bassin et diminuer la douleur de sciatique.

lien avec kyste pilonidalCet article pourrait vous intéresser : Le kyste pilonidal

Les causes de la compression du nerf sciatique

Tout ce qui est susceptible de comprimer la racine nerveuse du nerf sciatique peut engendrer une douleur sciatique.

La compression peut s’effectuer tout au long de son trajet :

  • au niveau des dernières vertèbres lombaires,
  • dans le bas du dos, près des articulations sacro-iliaques ; articulations entre les os du bassin et le sacrum, ce sont les petites « fossettes » ou petit creux osseux qu’on ressent dans le bas du dos à droite et à gauche,
  • dans la fesse, entre les muscles fessiers,
  • à l’arrière de la cuisse,
  • puis il se divise en deux : une partie à l’arrière du mollet, l’autre au niveau de la jambe, jusqu’au pied.

decoincer le nerf sciatique

Les causes les plus courantes de la compression du nerf sciatique sont :

  • une hernie discale au niveau des dernières vertèbres lombaires (L4-L5 ou L5-S1),
  • l’arthrose lombaire qui crée un rétrécissement du canal lombaire,
  • une tension forte ou contracture de certains muscles du dos et de la fesse.

 

Quels sont les symptômes d’une sciatique ?

Les symptômes de la sciatique sont faciles à reconnaître. D’ailleurs, ils sont suffisants pour poser un diagnostic. La sciatique se manifeste souvent par une douleur semblable à une décharge électrique, voire un fourmillement ou un engourdissement.

Le trajet douloureux de la sciatalgie est bien défini. La douleur peut se situer :

  • dans le bas du dos,
  • au niveau de la fesse,
  • la face postérieure de la cuisse,
  • au niveau de la jambe en avant ou en arrière au niveau du mollet (crampe au mollet parfois),
  • sous la plante du pied et le petit orteil ou sur le dos du pied pour atteindre le gros orteil.

La compression de la racine du nerf sciatique engendre une inflammation. La sollicitation des muscles du bas dos peut donc aggraver cette inflammation et augmenter la compression des vertèbres lombaires.

Si la cause de la sciatalgie est la compression du nerf par une hernie discale, les douleurs seront accentuées lors de la toux, l’éternuement ou la poussée aux toilettes.

 

Le test clinique pour diagnostiquer la sciatique est le test de Lasègue.

 

Comment décoincer le nerf sciatique ? Sciatique, que faire ?

Soulager le nerf sciatique en 60 secondes

Au risque de vous décevoir, il faut vous faire à l’idée que soulager le nerf sciatique en 60 secondes est illusoire. La douleur de sciatique survient parfois de manière très soudaine, mais disparait en quelques jours si vous faites les mouvements adéquats. Ne forcez pas, suivez les recommandations ci-dessous ainsi que les exercices à faire. En quelques jours, vous arriverez à soulager la douleur de sciatique. Vous pouvez éventuellement utiliser une pommade à visée myorelaxante pour relâcher les muscles qui peuvent comprimer le nerf. Certaines de ces crèmes ont une action antalgique.

A base d’huiles essentielles, cette pommade est très intéressante pour diminuer les douleurs :

Pommade pour soulager la sciatique

Pommade pour soulager la sciatique

Faire un repos des activités contraignantes de 2 jours

Un repos est recommandé pendant la phase aiguë de la douleur afin d’apaiser les tensions qui s’exercent sur le nerf. Toutefois, il ne faut pas rester immobile. Si cela est possible, il faut marcher et bouger, mais sans contraintes. Lorsque les douleurs le permettent, il faut marcher avec une sciatique, lentement, progressivement, sans forcer. Reprenez les activités physiques dès que possible. Cela ne vous permettra pas de débloquer le nerf sciatique de façon immédiate, mais va diminuer la phase aigüe de la douleur.

A l’inverse, plus vous restez immobile, et plus vous risquez d’entretenir la sciatalgie.

 

Les médicaments pour soulager la sciatique

Le traitement médical utilisé dans le cadre de ces névralgies inflammatoires se base notamment sur les antalgiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

L’infiltration de dérivé de corticoïdes au niveau du disque intervertébral peut parfois être recommandée si les douleurs sont récurrentes et chroniques. Ce type de traitement est proposé dans plusieurs cas, comme par exemple l’infiltration du genou.

Le médecin peut également prescrire un antidouleur plus puissant à l’instar de la morphine ou d’un narcotique dans certains cas.

 

Le chaud ou le froid pour soulager la sciatique ?

Chaud ou froid pour la sciatique ? La question paraît simple, pourtant elle ne l’est pas. Cela dépend de la cause de la douleur. Pour simplifier, si la cause est musculaire, il est probable que la chaleur aidera. En cas d’inflammation liée à une hernie discale ou à l’arthrose, le froid peut aider. Appliquez une compresse Hot-Cold pack sur la zone douloureuse. L’avantage est que ces compresses peuvent se mettre au micro-ondes pour chauffer, ou au congélateur pour refroidir.

 

L’ostéopathie pour débloquer le nerf sciatique

L’ostéopathe peut intervenir pendant la phase aiguë pour soulager au plus vite la compression. Par des techniques manuelles, il va pouvoir dans beaucoup de cas décomprimer le nerf sciatique. Il ne va pas décoincer le nerf sciatique à proprement parler, mais il va libérer les tensions des tissus environnants (articulations, muscles, viscères), leur redonner de la mobilité afin de soulager les douleurs.

 

La kinésithérapie

Le kinésithérapeute n’est pas le praticien de choix pour décoincer le nerf sciatique. Mais une fois que la phase aiguë de la douleur sciatique est passée, l’intervention d’un kinésithérapeute est idéale pour agir sur les causes : renforcer les muscles de soutien du dos (pas seulement les abdominaux !) et assouplir les muscles raides au niveau du bassin. Le kiné vous apprendra aussi les bons gestes pour réaliser les tâches du quotidien sans forcer sur un éventuel problème rachidien à l’origine de douleurs lombaires.

Par ailleurs, la rééducation fonctionnelle auprès d’un kinésithérapeute aide à éviter les risques de récidive. Quand les douleurs de sciatique sont très fréquentes et qu’un problème postural est évoqué, la rééducation posturale est la plus indiquée. Pour cela, choisissez un kinésithérapeute qui pratique la méthode Mézières, très efficace dans ce cadre.

 

La chirurgie de la sciatique

La chirurgie de la sciatique est rarement recommandée. En effet, une intervention chirurgicale est utile dans le cadre d’une complication majeure : incontinence, paralysie totale ou partielle des membres… Il est aussi possible d’y recourir si les douleurs ne sont plus supportables pour le malade et deviennent un véritable inconfort dans la réalisation des tâches de tous les jours.

Le chirurgien va décoincer le nerf sciatique en intervenant au niveau du disque qui comprime celui-ci, ou à libérer une compression liée à l’arthrose vertébrale.

 

Comment débloquer le nerf sciatique seul ?

Quand le nerf sciatique est comprimé au niveau du bas du dos et de la fesse. Lorsque cette compression n’est pas liée à une hernie discale, il existe certains mouvements et étirements pour débloquer le sciatique.

Lorsqu’ils sont effectuées de façon douce et sans forcer, ils peuvent vous aider à soulager la douleur rapidement.
Faites ces mouvements le soir en vous couchant, ou le matin en vous levant. Vous n’arriverez pas à « débloquer le nerf sciatique » comme par magie, mais petit à petit la douleur devrait diminuer en attendant de voir un professionnel de santé.

Les mouvements pour soulager rapidement la douleur de sciatique

etirement bas du dos

Genoux ventre douleur sciatique

Étirements pour relâcher les muscles qui compriment le nerf sciatique

mouvement soulager rapidement sciatique

Etirement piriforme sciatique grossesse

Pour soulager la douleur dans le bas du dos liée au nerf sciatique

etirement psoas sciatique

Les sources :
Anatomie du nerf sciatique ou ischiatique (visité le 6/12/2020)

43 Commentaires

  1. Bonjour j une douleur au niveau du dos et je peux plus me baissé la douleur me prend aussi dans les genoux

    Réponse
    • Dans ce cas, une consultation médicale d’urgence est indispensable.

      Réponse
      • Bonjour, actuellement je ressent une forte douleur au niveau de la fesse droite, la douleur se propage vers l’avant de ma cuisse droite. J’ai fait les exercices de l’article mais la douleur persiste toujours. Pensez-vous que c’est une sciatique ou autre chose ? Que devrais-je faire ? Merci d’avance pour votre réponse

        Réponse
        • Bonjour, cela ressemble à une cruralgie. Les exercices pour étirer les muscles fessiers peuvent aider dans ce cas.

          Réponse
  2. Bonjour,

    J’ai du subir une infiltration, je n’avais pas trop mal avant et au moment de l’injection jai ressenti une tres vive douleur suis ressortie en marchant avec difficulté, et depuis deux mois, malgre prises de corticoides et anti inflammatoires, séances d’ ostéopathie la douleur persiste, puis je imaginer qu’ il y ai eu un mauvais geste et comment men sortir ?
    Merci de votre réponse
    Bien sincèrement

    Réponse
    • Bonjour, il est possible de ressentir une douleur inhabituelle dans le dos ou dans la jambe dans les jours qui suivent l’infiltration, voire une crise inflammatoire. Cela est censée durer que quelques jours. Si la douleur persiste, il faut vous rapprocher du médecin qui vous a administré l’infiltration pour faire des examens complémentaires.

      Réponse
  3. Bonjour, on m’a diagnostiqué un spondylolisthésis de grade 1 congénital et une spondylarthrose dégénérative modérée en L5-S1, depuis 4 ans. j’ai 62 ans aujourd’hui et depuis quelque temps, la nuit, quand je me couche du côté droit j’ai mal à la hanche et beaucoup de mal le matin dans la fesse droite. Pensez-vous que c’est relié avec le diagnostique? Et que me conseillez-vous?

    Réponse
    • Bonjour,
      La douleur dans la hanche et dans la fesse peut être en lien avec une compression du nerf sciatique. Cependant, si vous ne la ressentez que la nuit ou le matin, il est probable que cela soit lié à de fortes tensions musculaires. Pour confirmer, essayez de consulter un professionnel de santé. Essayez également de faire les mouvements indiqués dans cet article. Certains d’entre eux relâchent les tensions des muscles au niveau de la fesse.

      Réponse
  4. Après mon rétablissement de la rougeole (assez surprenant à mes 33ans), je ressens des douleurs comme énumérés. Plusieurs semaines passent, et franchement je n’arrive pas à comprendre cet état. Pourriez-vous m’aider, afin que je puisse trouver un traitement adéquat, merci.

    Réponse
    • Bonjour, je ne pense pas qu’il y ait de lien direct avec la rougeole. Cependant, la rougeole à l’âge adulte provoque souvent une grande fatigue. Cela pourrait expliquer le déclenchement de la sciatique. Sur un corps fatigué, le nerf sciatique peut se pincer, notamment au niveau des muscles de la fesse. Dans ce cas, il faut bien étirer les muscles du bassin pour « décoincer le nerf sciatique« . Si la douleur reste, sans diminuer, des examens seront nécessaires.

      Réponse
  5. Bonjour,
    des douleurs intenses, côté droit de la hanche au pied, sensation de déchirure, parfois d’étau au niveau de la jambe, me réveillent systématiquement vers 5 heures du matin depuis plusieurs mois. La position debout fait passer cette douleur, la marche est affectée après quelques centaines de mètres par une douleur gênante jambe droite.
    Des séances de kiné, massages, renforcement, gainage, assouplissement, l’ibuprofène, n’ont pas empêché la douleur nocturne de se manifester, même si elles améliorent ma condition physique. Mon sport habituel est le vélo, home trainer hivernal et sorties à la belle saison, 50 km/2-3jours. Je commence à ressentir un épuisement face à ce problème.
    Merci de vos conseils

    Réponse
    • Bonjour, il faudrait faire des imageries lombaires pour vérifier un éventuel conflit au niveau du nerf sciatique ou du nerf crural. Les douleurs qui réveillent en 2ème moitié de nuit sont souvent inflammatoires. Celle-ci ont tendance à disparaître « à chaud » puis revenir quand les contraintes deviennent plus intenses. Vos douleurs ressemblent donc à une problématique inflammatoire. Est-ce nerveux, musculaire ou au niveau des fascias ? Cela est difficile à dire. Un médecin du sport est indiqué dans ce type de douleurs.

      Réponse
  6. Je vous remercie pour vos réponses et vos conseils. Je crois effectivement que ces récidives imposent une réflexion sur ma foulée.
    J’ai une foulée marquée par une attaque par l’avant du pied.
    Dans votre article sur la foulée vous recommandez aussi des exercices qui semblent intéressants en matière de renforcement musculaire.

    Réponse
  7. Bonjour,
    Je suis sujet à des récidives, en lien avec une sciatique bien documentée (IRM montrant une sciatique L5 S1 et quelques signes discrets d’arthrose). Le symptôme essentiel que je subis est une pointe au mollet (gauche) invalidante, m’imposant l’arrêt total de la course et 3 jours à boîter. La douleur semble équivalente à une grosse contracture-limite déchirure.
    Parfois j’ai un peu mal au dos ou aux ischios jambiers mais plus rarement que cette douleur au mollet et c’est beaucoup moins invalidant.
    Avez vous une recommandation pour traiter cette douleur circonscrite au mollet qui réapparaît à l’effort (course à pied) tous les 4 ou 5 mois?
    Merci
    Bien à vous

    Réponse
    • Bonjour,
      c’est difficile à dire. Cependant, il n’est pas rare de retrouver une hernie discale avec de l’arthrose sans forcément avoir une sciatique. Il faudrait être certain que la douleur au mollet soit liée à une éventuelle sciatique. Une échographie du mollet pourrait vérifier l’absence de lésion à ce niveau.

      Réponse
      • Bonjour,
        Merci pour votre réponse ! j’ai fait une échographie du mollet il y a 1 an alors que j’avais subi une pointe similaire au mollet => absence de lésion ou autre à ce niveau…

        Réponse
        • Bonjour,
          votre cas est complexe et nécessite probablement des avis de spécialistes : médecin du sport et chirurgien orthopédiste notamment. Cependant, s’il s’agit vraiment d’une douleur de sciatique et qu’elle n’apparaît qu’à la course à pied, il faudrait faire une étude de foulée. Des études ont montré que certaines foulées étaient plus impactantes, contraignantes, au niveau lombaire. Il faudrait tester en changeant de foulée très très progressivement tout en surveillant cette douleur au mollet. C’est peut-être une piste… Voici un article que j’ai écrit sur la foulée, dans lequel j’évoque un peu cela : « Comment améliorer sa foulée ? ».

          Réponse
  8. Bonjour suite a une hernie L5 S1,jai j’ai de grosse douleur,je suis en arrêt et prend des anti-inflammatoires ( ketoprofene), je vois en parallèle un chiropracteur, il m’a manipulé la dernière fois et depuis j’ai un engourdissement de l’arrière cuisse droite et même limite dans les partie intime, que dois-je faire?

    Réponse
    • Bonjour, si ces douleurs ne passent pas, je vous conseille d’aller voir votre médecin. Celui-ci jugera de l’intérêt de faire une IRM.

      Réponse
  9. Bonsoir,
    Votre article est très bien. Je soupçonne de mon côté une sciatique
    Mes symptômes
    Douleur depuis 3 ans dans le pti creux du rein gauche.. depuis 8 mois je boite du côté droit
    Et de façon aléatoire douleur à crier qui va de derrière la fesse droite descend côte interne de la jambe et procure une crampe terrible ds mon mollet droit et tends tous mes orteils
    Vu rhumatologue qui m’a prescrit sans m’examiner du Tramadol cela fait 6 jours et la douleur revient
    Avec des nausées en plus
    Le scanner du pelvis n’a rien signalé
    L’irm du mollet a décelé une myosite mais non avérée à l’examen sanguin
    Je pense sérieusement que tout est lié à ce que je pense être une sciatique qu’en pensez-vous ?
    J’ai 60 ans et marche tous les jours

    Réponse
    • Bonjour,
      Il arrive que les douleurs ne soient pas typiques d’une sciatique « classique ». Dans ce cas, le diagnostic n’est pas évident. Peut-être faudrait-il voir un autre rhumatologue pour avoir un avis différent et éventuellement pratiquer une IRM lombaire.

      Réponse
  10. On m’a mis 16 vis sur ma colonne vertébrale
    Douleurs insupportables depuis 2009
    J’ai une douleur intense, du genou droit jusqu’en haut du bassin cela me brûle et rien ne me soulage ostéoporose très importante depuis de nombreuses années
    Merci pour votre aide

    Réponse
    • Bonjour, dans votre cas, des examens sont nécessaires afin d’identifier ce qui provoque cette douleur irradiante. Par la suite, un avis d’un chirurgien orthopédiste peut s’avérer nécessaire.

      Réponse
    • Bonjour,
      Suite à une sciatique hyperalgique, j’ai été hospitalisée 9 jours, l’irm a montré deux hernies, dont une très grosse, le disque s’est rompu entièrement et a bougé de 2cm.. le neuro m’a conseillé la chirurgie, j’ai voulu tenter les infiltrations avant.. Aujourd’hui cela fait 8 jours que j ai eu mes infiltrations , toujours des douleurs lancinantes avec des sensations de coups de jus dans la jambe fesse et pied et crampe parfois au mollet.. Est-ce normal svp ?

      Réponse
      • Bonjour Maria,
        Il faut vous fier aux avis médicaux que vous avez eus. Effectivement, les douleurs lancinantes dans la jambe laissent à penser que les hernies en sont à l’origine. C’est dans ces cas, que la chirurgie est indiquée pour la sciatique. N’hésitez pas à demander 2 avis différents auprès de différents neurochirurgiens.

        Réponse
    • Bonjour, juste savoir si celui qui a la sciatique qui a duré presque deux mois peut aussi pratiqué ces exercices ci-haut cité où comment,.

      Quelle position doit on prendre au lit pour dormir ?

      Réponse
      • Bonjour, vous pouvez faire ces exercices pour la sciatique, même si elle est présente depuis 2 mois. Cependant, il faut aller consulter un médecin car si la douleur de sciatique n’a pas diminué en 2 mois, il faut faire des examens.
        J’ai écrit un article pour savoir dans quelle position dormir avec une sciatique. N’hésitez pas à le lire !

        Réponse
  11. Dès que je m allonge et que le côté gauche du bas du dos touche le matelas, les douleurs commencent surtout au niveau du mollet et jusqu’au coup de pied.
    Par contre debout ou assis sur une chaise les douleurs disparaissent.

    Réponse
    • Bonjour, cela ressemble fortement à une sciatique par hernie discale ou par compression musculaire. Allongé sur le côté gauche, cela pourrait « pousser » la hernie sur le nerf sciatique et provoquer les symptômes au niveau du mollet et du pied. Ou alors cela comprime certains muscles de la fesse qui déclencheraient la sciatique. Je vous conseille de consulter votre médecin afin qu’il vous examine et vous prescrive éventuellement une IRM ou un scanner.

      Réponse
      • Bonjour, cela fait plus 1 mois que j’ai une sciatique pour la première fois, le plus dur pour moi est le matin a froid très douloureux au début j’ai connu de très grandes douleurs au point que je pouvais plus marcher, je voudrai tellement que cette douleur disparesse pour je reprenne une activité sportif.
        Merci

        Réponse
        • Bonjour, si cela fait plus d’un mois que votre douleur de sciatique est présente, ce n’est pas normal. Peut-être faudrait-il vous rapprocher de votre médecin afin d’identifier la cause de votre sciatique : hernie discale, arthrose ou problème moins important. Des imageries peuvent s’avérer nécessaire. Ensuite, cela permettra d’effectuer un traitement adapté. En cas d’absence de problèmes importants aux examens, très souvent, le mouvement, la reprise d’activité très progressive aide à soulager. Pour cela, n’hésitez pas à consulter un kinésithérapeute qui vous aidera dans ce sens.

          Réponse
    • Bonjour est-ce que le nerf sciatique peut déformer le corps du malade ?

      Réponse
      • Bonjour, en cas de crise de sciatique vous voulez dire ? Dans ce cas, la position antalgique peut sembler « déformer le corps ». Mais il s’agit d’une position ponctuelle pour soulager la sciatique. Une fois la crise passée, le corps se redresse petit à petit.
        Au long cours, une sciatique chronique peut entraîner des compensations et réformer certaines régions du corps comme le dos notamment. C’est pourquoi il faut traiter la sciatique rapidement.

        Réponse
      • Bonjour voilà depuis mon accouchement j’ai mal du dos jusque dans le mollet voir même dans le tibia parfois. Or depuis une semaine c’est dégradé, je n’arrive même plus à faire les magasins car au bout de quelques mètres les douleurs intenses se font ressentir dans toute la jambe. Que faire s’il vous plaît ? Merci a vous .

        Réponse
        • Bonjour, cela ressemble à une sciatique. Il arrive que l’accouchement déclenche ce type de névralgie. Pour confirmer, il vous faut voir votre médecin et faire les examens nécessaires. S’il s’agit bien de cela, vous pouvez faire les mouvements pour soulager la sciatique décrits dans cet article.

          Réponse
  12. Bonjour. Une situation de grande fatigue + effort & le stress peuvent-ils provoquer des symptômes ?

    Réponse
    • Bonjour,
      La fatigue et le stress rend votre corps moins adaptable. Lorsqu’un effort important est produit, cela peut provoquer une sciatique car il est plus « fragile ». Surtout s’il existe déjà des problématiques telles que de l’arthrose, des tassements vertébraux ou un problème discal.

      Réponse
  13. Le poids est il la cause d une hernie discale et de la csiatique ??

    Réponse
    • Bonjour Zakia,

      Oui, le poids peut favoriser une hernie discale et donc une sciatique. Cependant, il semblerait que cela est d’autant plus néfaste si la prise de poids est rapide. Les muscles et les structures articulaires n’ont pas eu le temps de s’adapter. Ainsi les pressions sur le disque sont fortes, entraînant une hernie discale qui comprime le nerf sciatique.
      En espérant avoir pu vous aider.

      Réponse
    • Bonjour
      Merci pour cet article très explicite. Comment peut-on différencier entre une sciatique et une arthrose âpres un faux mouvement sachant qu’il est très douloureux de marcher en se levant le matin ( le pied gauche) .

      Réponse
      • Bonjour,
        le nerf sciatique peut être pincé à cause de l’arthrose. Dans ce cas, le nerf est pincé au niveau de la colonne vertébrale. En général, la douleur diffuse du bas du dos, en passant par la fesse, jusqu’au pied. Pas seulement au lever, mais dès que vous mobilisez le bas du dos d’une certaine manière. Le test de Lasègue dont la vidéo est dans l’article permet de vérifier s’il s’agit bien d’une sciatique.
        Les douleurs au lever le matin, ou en se levant après avoir été assis longtemps, sont souvent liées à une problématique de bassin, qui comprime les vertèbres lombaires. Cela provoque souvent une douleur en « barre » dans le bas du dos. Les mouvements décrits dans cet article seront quand même adaptés. Mais dans le doute, je vous conseille de vous rapprocher de votre médecin pour faire des examens afin de diagnostiquer vote problème.

        Réponse
        • Bonjour,

          J’ ai une hernie discale depuis un mois, j’ ai maintenant une sciatique qui dure malgré les séances de kiné, la douleur est toujours présente, je ne sais plus quoi faire ni quels médecin voir, que me conseillez vous.

          Réponse
          • Le médecin le plus adapté est le rhumatologue. Des examens tels qu’une IRM semblent être indiqués.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, Éducateur sportif,  DU Posturologie Clinique, certifié La Clinique du Coureur

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Share This