Les conseils pour soulager rapidement un torticolis

Par Stéphane Manson, ostéopathe dans le Val-de-Marne

Vous vous êtes réveillé ce matin avec une forte douleur au cou qui vous empêche de tourner la tête d’un côté, voire des deux côtés. C’est certainement un torticolis !

Je vais vous expliquer ce qui provoque ce mal de cou intense. Ainsi que les méthodes pour soulager rapidement un torticolis qui vous « bloque » la tête dans quasiment tous les gestes du quotidien ? Il y a des recommandations et exercices simples pour soulager la douleur au cou.

 

Le torticolis, c’est quoi ?

 

Le torticolis est le terme que l’on donne à la douleur de cou qui limite la mobilité des mouvements de la tête. Ce mal de cou fait partie des cervicalgies ; des douleurs cervicales qui peuvent diffuser jusque dans l’épaule, voire le haut du dos. C’est un mal assez courant, qui n’est pas grave, mais qui peut être la manifestation douloureuse de certaines pathologies ; c’est souvent le cas lorsque les torticolis sont fréquents.

Cette douleur de cou apparaît souvent brutalement, au réveil ou pendant la nuit. Il peut y avoir un mouvement, souvent anodin, qui déclenche le blocage du cou. Ce mouvement est rarement la cause unique de blocage, il en est juste le déclencheur ; la «goutte d’eau qui fait déborder le vase» !

Sans traitement, cette douleur intense du cou peut durer une semaine, voire plus dans certains cas. Il est fréquent de rester avec une petite douleur de fond pendant plusieurs semaines. C’est pourquoi il est important de soulager rapidement un torticolis afin de ne pas le laisser s’installer.

C’est la contracture des muscles du cou qui provoque cette raideur importante du cou. Il s’agit d’une réaction réflexe, cela peut se produire au niveau du cou et provoquer le torticolis, mais cela peut se produire dans d’autres cas, comme par exemple une contracture au mollet, dans le bas du dos …

Dans le cadre du torticolis, les muscles contractés peuvent être :

  • l’élévateur de la scapula (appelé aussi angulaire de l’omoplate

contrature angulaire torticolis

  • le muscle trapèze supérieur

contrature trapeze torticolis

  • le sternocléidomastoïdien

contrature scm torticolis

 

Il existe une forme de torticolis chez les nourrissons : le torticolis congénital. Celui-ci se traite différemment que le torticolis de l’adulte. Il est souvent associé à la plagiocéphalie du nourrisson.

 

Ne pas confondre le torticolis avec d’autres pathologies

 

 

Arthrose cervicale : raideur du cou et douleurs au niveau de la nuque

Les manifestations de l’arthrose cervicale sont principalement :

  • la raideur du cou, la mobilité est limitée de manière générale,
  • les tensions au niveau de la nuque chroniques, souvent des 2 côtés, que le patient localise au niveau des trapèzes supérieurs.

A la différence de l’arthrose cervicale, le torticolis est plus soudain et entraîne un blocage du cou plutôt qu’une raideur de la nuque. Cependant, l’arthrose cervicale peut favoriser la survenue de torticolis fréquents. L’usure du cartilage et les modifications des articulations provoquées par l’arthrose créent des tensions dans le cou qui peuvent déclencher des torticolis fréquemment. Soulager un torticolis en cas d’arthrose est utile, mais, à long terme, il faut envisager un traitement pour limiter les conséquences de l’arthrose. Ce traitement est à base de kinésithérapie notamment.

Quand l’arthrose est avancée, des symptômes neurologiques périphériques tels que des névralgies cervico-brachiales, des troubles tels que des vertiges ou encore des maux de tête peuvent se manifester.

La radiographie du cou est le premier examen à réaliser pour diagnostiquer l’arthrose cervicale.

 

Névralgie cervico-brachiale : mal au cou et dans le bras

Les nerfs sortent de la colonne vertébrale à travers les vertèbres. Au niveau du rachis cervical, ceux-ci vont innerver les membres supérieurs. Lorsqu’un nerf est comprimé au niveau du rachis cervical, les symptômes peuvent se prolonger jusque dans le bras, suivant un trajet précis. En fonction du nerf comprimé, le trajet sera caractéristique ; un peu comme une douleur de sciatique, mais dans le membre supérieur.

Ainsi, les symptômes d’une névralgie cervico-brachiale, ou NCB, sont :

  • une douleur de la nuque qui diffuse vers l’épaule, le bras, l’avant-bras et la main,
  • des fourmillements dans le bras,
  • une sensation d’engourdissement du bras.

Les symptômes sont le plus souvent présents que d’un côté. Il est assez rare que les nerfs soient comprimés en même temps des 2 côtés.
Les origines les plus courantes de la névralgie cervico-brachiale sont:

  • l’arthrose cervicale,
  • la hernie discale cervicale,
  • un traumatisme au niveau du cou.

 

Spondylarthrite ankylosante : raideur de la nuque mais pas seulement

La spondylarthrite ankylosante est une maladie rhumatismale qui affecte la colonne vertébrale dans son ensemble et le bassin principalement. Mais elle peut atteindre d’autres articulations, comme les genoux, la hanche, les épaules…

Article qui pourrait vous intéresser : Différences entre l’arthrose et l’arthrite

Cette maladie débute souvent chez des personnes de moins de 40 ans. Des symptômes communs sont souvent retrouvés chez ces patients :

  • douleurs à type de « points » dans le bas du dos, au niveau des articulations sacro-iliaques,
  • douleurs sous les talons.

Cette maladie inflammatoire peut évoluer très lentement chez certains patients.

A terme, les principaux symptômes de la spondylarthrite ankylosante peuvent évoluer et provoquer :

  • des douleurs articulaires et une perte de souplesse, surtout matinales,
  • une fatigue générale,
  • une inflammation oculaire,
  • des symptômes digestifs.

Les personnes atteintes de spondylarthrite ankylosante, ont globalement une raideur importante du cou et donne l’impression d’avoir un « tuteur » au niveau du dos, dans leurs mouvements.

Une IRM et/ou un scanner des articulations sacro-iliaques et du rachis peuvent aider à diagnostiquer cette maladie. La présence du phénotype HLA B27 dans une prise de sang peut être également en faveur de cette pathologie.

 

Tumeur dans la région cervicale

Dans de très rares cas, une tumeur peut se loger dans la région cervicale et entraîner des douleurs de cou, mais pas seulement.

Une douleur intense au cou, associée à une grosseur dans cette région, une difficulté à déglutir, un mal de gorge ou d’oreille persistant doit vous orienter immédiatement vers votre médecin traitant afin d’effectuer des examens complémentaires.

Il faut également voir votre médecin si votre douleur de cou est très forte et handicapante ou s’il elle dure dans le temps. Celui-ci vous prescrira des examens afin de s’assurer que vous n’avez rien de grave.

Dans le doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

 

Pourquoi j’ai mal au cou ? Les causes du torticolis

La cause du torticolis est la contracture musculaire. Un muscle de votre cou est contracté en permanence, de manière involontaire. C’est ce muscle qui vous bloque le cou et vous empêche de tourner la tête d’un côté. Cela peut ressembler à une crampe, mais il s’agit bien d’une contracture, c’est différent ! Soulager une crampe est différent d’un contracture. Pour soulager rapidement un torticolis, il faut détendre ces tensions musculaires.

Les causes de cette contracture musculaire au niveau du cou sont multiples mais elle sont souvent liées à un excès de contraintes au niveau du cou, du rachis cervical.

Ainsi, principalement, les causes du torticolis peuvent être :

  • un mauvais couchage avec un oreiller non adapté, soit trop épais, soit pas assez,
  • une position du cou en extension importante prolongée : peinture d’un plafond, regard en l’air pendant longtemps …,
  • une position du cou en flexion importante prolongée : utilisation du téléphone ou de la tablette qui oblige la tête à se pencher en avant pendant un certain temps,
  • des tensions fortes dans le haut du dos, qui oblige le cou à forcer pour compenser, à cause d’une mauvaise posture devant l’écran par exemple,
  • un choc ou un traumatisme au niveau de la tête,
  • un problème visuel ; le fait de forcer sur les yeux peut entraîner un mal de cou allant jusqu’au torticolis,
  • serrer les dents en permanence, cela peut provoquer des douleurs de cou ; il existe des méthodes pour arrêter de serrer les dents,
  • des ports de charges plus importants que d’habitude, qui ont forcé sur les cervicales.

 

Les causes peuvent être multiples. Il est important de les identifier. Cela vous évitera de reproduire les mêmes erreurs et vous aidera à soulager rapidement un torticolis.

 

Comment soulager rapidement un torticolis ?

 

 

Reposez votre cou

Pour soulager rapidement un torticolis, il faut absolument respecter cette recommandation. Certes, c’est du bon sens. Cependant, lorsque la douleur de cou n’est pas trop intense, certains pensent que chauffer les muscles en faisant du sport par exemple peut aider. Ce n’est pas la bonne solution. Il faut éviter de forcer sur le cou en faisant des mouvements brusques ou en portant des choses lourdes. Et oui, si vous portez, vous forcez sur votre cou. Soulager un torticolis en 10 secondes est illusoire. Donc le repos est primordial !

 

Le collier cervical que dans les premiers temps en cas de douleur insupportable

Utilisez un collier cervical afin de mettre votre cou au repos, pour soulager un torticolis aigu, difficilement supportable. Dès que les douleurs seront moins fortes, il faudra le retirer car le mouvement est essentiel pour éviter que le torticolis ne s’installe dans la durée. Le collier cervical

 

La chaleur pour soulager la douleur du cou

La cause du torticolis est la contracture musculaire. Utilisez donc une compresse chaude ou une bouillotte pour soulager rapidement la douleur de votre cou. Ne mettez pas la compresse chaude directement sur la peau. Utilisez un linge ou la housse fournie avec la compresse.

Si vous avez des torticolis de temps en temps, achetez ce type de compresse, idéale pour soulager rapidement un torticolis :

bouillotte soulager torticolis

Bouillotte idéale pour le torticolis

Les huiles essentielles pour le torticolis

L’application d’huiles essentielles est très efficace pour soulager les douleurs musculaires au niveau du cou. C’est une méthode naturelle qui va aider les muscles du cou à se relâcher.

Pour cela, appliquez quelques gouttes en massage léger sur la zone douloureuse en utilisant un mélange adapté :

  • romarin à camphre (en huile essentielle HE), 1 goutte
  • hélichryse italienne (HE), 1 goutte
  • menthe des champs (HE), 1 goutte
  • gaulthérie (HE), 1 goutte
  • millepertuis (en huile végétale HV), 3 gouttes
  • arnica (HV), 3 gouttes

 

Ou achetez un mélange tout prêt tel que celui-ci :

huile douleur cou

Huile pour relâcher les muscles

Les mouvements pour soulager un torticolis

Il existe des exercices que vous pouvez faire seul pour soulager rapidement un torticolis.

Pour cela, il faudra toujours que vos gestes soient très doux et supportables en y associant toujours la respiration.

Faites ces exercices après avoir « chauffer » vos muscles du cou avec une compresse ou une bouillotte.

Cela permettra de débloquer votre cou ; le mouvement est pour cela indispensable.

 

Exercice avec les yeux

Si votre cou est complètement bloqué et très douloureux :

  • allongez-vous, dans une position confortable, sur un tapis de sol ou dans votre lit,
  • regardez à votre gauche le plus loin possible, puis à votre droite.

Naturellement, votre tête va avoir tendance à suivre le mouvement. Cela permet de débloquer le cou dans les premiers degrés d’amplitude.

 

Tournez le cou des 2 côtés en douceur

Pour débloquer votre tête, il faut redonner de la mobilité à votre cou. Pour cela, en position assise, la plus confortable possible, tournez la tête d’un côté puis de l’autre. Le mouvement doit être le moins douloureux possible, même si vous ne pouvez quasiment pas tourner la tête d’un côté.

Répétez cela une vingtaine de fois, votre cou se débloquera petit à petit et vous tournerez la tête un peu plus loin au bout de quelques minutes. Soulager un torticolis peut prendre 2 ou 3 jours, alors ne forcez pas lorsque vous faites ce type de mouvement.

 

Inclinez la tête

De la même manière, cherchez à incliner la tête d’un côté, puis de l’autre. Comme si vous cherchiez à approcher l’oreille de votre épaule.

 

Détendez vos épaules

Les muscles du cou s’attachent, pour la plupart, sur vos épaules. Ainsi, un exercice simple pour aider à relâcher les muscles du cou est de faire des mouvements circulaires avec vos épaules, dans un sens, puis dans l’autre pendant une vingtaine de secondes.

 

Détendez le haut du dos

Pour soulager votre torticolis, il faut absolument que votre haut du dos soit bien mobile. Pour cela :

  • placez vous debout, face à un mur, assez proche de celui-ci,
  • levez vos bras le plus haut possible en posant les paumes de main sur le mur,
  • tout en gardant le contact du mur avec vos mains, pliez les genoux doucement pour vous accroupir,
  • vos mains vont glisser vers le bas en accompagnant le mouvement, gardez toujours les bras tendus.

Le fait de garder les bras en position haute tout en vous accroupissant amène le haut du dos vers l’extension. Cela peut débloquer certaines tensions dans le haut du dos et favoriser un relâchement du cou.

 

Utilisez les points « gâchette » pour débloquer le cou

En appuyant avec votre pouce ou votre index sur un point précis du muscle, vous favoriserez son relâchement.

point gachette torticolis

Placez-vous dans une position confortable et appuyez environ 1 minute sur ce point tout en respirant normalement. L’appui doit être assez fort. Vous risquez de sentir une douleur assez vive au début mais qui diminuera au bout de quelques secondes ; c’est le muscle qui se relâche.

 

Les patchs chauffants pour relâcher la contracture musculaire du cou

Certains patchs peuvent aider vos muscles du cou à se relâcher. Ils sont souvent à base de camphre. Vous pouvez les utiliser la journée ou bien la nuit. Rincez bien votre peau après chaque utilisation.

patch chauffant torticolis

Le patch Heat Company pour le torticolis

Les pommades chauffantes pour détendre la nuque

Là encore, certaines crèmes de massage à bas de camphre, menthol ou huiles essentielles peuvent aider au relâchement musculaire du cou. Appliquez la pommade de manière douce, en effleurant.

creme chauffante torticolis

Crème chauffante musculaire – torticolis

Les médicaments soulager la douleur

Certains médicaments peuvent être prescrits par votre médecin pour un torticolis. Il s’agit de myo-relaxants, d’anti-inflammatoires et d’antalgiques (tels que le paracetamol). Ceux-ci ne permettent pas de soulager rapidement un torticolis ; leur efficacité varie selon les cas.

 

L’ostéopathe va vous débloquer

C’est l’une des méthodes les plus efficaces pour soulager rapidement un torticolis. En une, voire 2 séances, un bon ostéopathe pourra débloquer votre cou. Pour cela il utilisera des techniques adaptées en fonction de l’origine de votre torticolis et en fonction de vos douleurs.

 

Gardez le cou au chaud

La nuit et la journée, portez une écharpe ou un tour de cou afin de garder le cou au chaud. Les muscles douloureux se relâcheront plus facilement.

 

Conclusion

Le torticolis n’est pas grave mais peut être très douloureux. Si celui-ci dure plusieurs jours, malgré ces recommandations, n’hésitez pas à aller voir un ostéopathe pour débloquer votre cou ou votre médecin traitant pour éliminer toutes pathologies.

 

Sources

Douleur musculaire etirements

 

Auteur

Stephane Manson osteopathe Charenton 94

Stéphane Manson
Ostéopathe, Kinésithérapeute, DU Posturologie Clinique

« J’adore lire la littérature médicale, les études, les articles sur la médecine en général. Je publie chaque semaine des nouveaux articles sur le thème de la santé. Suivez-moi sur Facebook pour vous tenir informé(e) ! »

Articles récents